Our News

Home — Our news — News
        Menu
  • ACTU
  • 14

    Dec. 2017

cross-Arrow Icon

Focus Une Mobilité Urbaine Révolutionnée Due à la Voiture Autonome

Une Mobilité Urbaine Révolutionnée Due à la Voiture Autonome

Mobilite-urbaine-revolutionnee-transport

La mobilité urbaine révolutionnée  

Quatre tendances majeures de la mobilité urbaine catalysées par le robotaxi

1.    L’explosion du "On-demand"

Depuis 2009 et le lancement d’Uber aux Etats-Unis, la mobilité à la demande a explosé dans le monde entier : les offres de VTC ont envahi les grandes villes en proposant une nouvelle expérience client, un trajet porte-à-porte à la demande fluide et « sans couture », qui a converti une nouvelle clientèle.
En juin 2017, Uber, présent dans plus de 600 villes et 80 pays, a annoncé avoir réalisé 5 milliards de trajets, dont 3 milliards en une seule annéeDidi, leader sur le marché chinois, réalise quant à lui plus de 20 millions de trajets par jour.

  • Le on-demand répond à la vocation première du robotaxi, véhicule commandé par ses clients sans risque de chauffeur récalcitrant, et bénéficiant d’un faible coût qui favorise l’usage.

2.    L’adoption des courses partagées

En proposant de partager une course et donc son prix via le car pooling, les grands acteurs du VTC (Uber, Lyft, Gett) ont élargi leur gamme pour capter une clientèle de masse : en 2016, Uber a annoncé qu’UberPool représentait 20% des courses mondiales, 33% à Paris et 50% à San Francisco.
Un algorithme de matching et une demande importante sont nécessaires pour garantir l’efficacité opérationnelle et économique de ce nouveau type de service.
VIA : une solution de car-pooling innovante
L’entreprise Israélienne Via propose un service de transport à la demande partagé innovant : en fonction de sa position, l’utilisateur peut avoir à se déplacer de quelques dizaines de mètres afin qu’un van puisse le récupérer. Le service gagne ainsi en efficacité en évitant des détours inutiles et permet à l’entreprise de proposer des trajets à des tarifs très accessibles. Le service a été lancé à Paris en Février 2017 en partenariat avec LeCab avec des courses au tarif fixe de 5€.

via-car-pooling innovation-transport-voiture-autonome

  •  L’intelligence artificielle fait partie intégrante du robotaxi qui optimisera le déplacement partagé en analysant toutes les données de son environnement.

     

3.    La démocratisation des véhicules électriques

Le véhicule électrique représentait à peine plus d’un 1% des ventes de véhicules neufs en France en 20161. L’augmentation de l’autonomie des batteries, la baisse du coût, l’accélération des temps de chargement, combinées à la volonté des villes d’intégrer des solutions de transport écologique, donneront lieu à un véritable essor du véhicule électrique en milieu urbain.
Volvo a par exemple annoncé en juillet 2017 que tous ses véhicules seront électriques ou hybrides à partir de 2019. 

  • Le robotaxi sera électrique pour renforcer sa proposition de valeur d’un transport écologique à faible coût.

4.    L’atténuation de la frontière public / privé

Certaines villes, notamment aux Etats-Unis, n’hésitent plus à faire appel à des transporteurs privés pour le transport de ses citoyens pour optimiser l’équation économique du transport en commun, remettant en cause la frontière entre transport public et transport privé.

voiture-autonome-ville

  • Par son faible coût (dû à l’absence de chauffeur), le robotaxi contribuera à la réduction des dépenses publiques dont le transport constitue une part importante.

La ville, premier théâtre d’opérations du robotaxi

Dès aujourd’hui, les navettes autonomes évoluent sur des sites dédiés : sites fermés publics (aéroport, salons, …) ou privés (usines, …), ou bien sur des lignes dédiées.

A partir de 2020-2021, certaines villes investiront fortement dans les robotaxis pour optimiser leur transport public, en priorité dans les centres-villes pour les revaloriser et en périphérie pour améliorer l’accès aux hubs de trafic.

Cette nouvelle solution de mobilité apporte effectivement une réponse inégalable aux enjeux des villes :

•    Le prix moyen du trajet avoisinera les 2€, proche du transport public mais sans subvention nécessaire, grâce à l’absence de chauffeur (aujourd’hui ~2/3 du coût)
•    Les véhicules, connectés entre eux et plus fiables que les conducteurs humains permettront de diminuer le nombre d’accidents (jusqu’à 90% à long terme)
•    L’essor du véhicule électrique participera aux objectifs de réduction des nuisances sonores et environnementales
•    La baisse du nombre de voitures, grâce au partage des trajets, réduira la congestion et l’occupation de la voirie
•    La quasi-inutilité des parkings en voirie des centres-villes permettra de se réapproprier les espaces urbains

Après l’essor du robotaxi dans les villes, les freins clients liés au véhicule autonome devraient s’éteindre et les constructeurs automobiles auront mis en place des lignes de production pour des véhicules à usage privé qui seront alors déployés sur l’interurbain et les autoroutes. Les différents modèles évolueront et coexisteront pendant de nombreuses années, comme l’illustre le schéma ci-dessous.

voiture-autonome-business-model

 
Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur le véhicule autonome ici

Mawenzi Partners vehicule autonome

1 :  Le Figaro, Octobre 2016

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation