Our News

Home — Our news — News
        Menu
  • ACTU
  • 31

    Jan. 2019

cross-Arrow Icon

CES 2019 : la mobilité dans l’œil du cyclone

CES 2019 : la mobilité dans l’œil du cyclone

Début janvier, Mawenzi Partners s’est rendu pour la troisième année consécutive au Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas. Comme chaque année, nous en sommes revenus grisés, avec une dose d’inspiration précieuse dans l’exercice de notre métier de consultants.

Nous avons été impressionnés par la vitesse avec laquelle l’intelligence artificielle prend place dans le B2B (mobilité, vente en magasin, identification web, logistique, santé, production industrielle…) et dans nos vies (la traduction instantanée, la maison intelligente, le son intelligent, l’image intelligente, le sèche-cheveux intelligent…). Pas d’I.A., pas de bras ! Fascinante, la robotisation dans le retail, emmenée par Continental et son robot-chien-livreur de colis. Excitants aussi, les écrans incurvés et pliables (LG) qui arrivent chez nous avec une résolution folle, même si les contenus peinent encore à suivre. Sans oublier la French Tech qui cette année était la seule délégation à présenter des innovations fortes dans le domaine des vins et spiritueux, avec notamment l’aérateur de vins connecté Aveine, ou encore Mixologiq et son robot-barman pour faire des cocktails. La France peut être fière de son leadership dans ce secteur, et nous sommes heureux chez Mawenzi Partners d’en accompagner plusieurs grands acteurs.

 

Mais nous aimerions revenir plus en détail sur quatre enseignements du CES 2019, en attendant de retrouver la semaine prochaine sur notre tout nouveau compte Twitter @MawenziPartners nos 10 coups de cœur du salon, des géants aux licornes. Avec pour commencer, un domaine qui nous tient particulièrement à cœur puisqu’il s’agit de l’une de nos expertises les plus poussées chez Mawenzi Partners : la Mobilité.

  1. A court terme, la mobilité sera « dans l’œil du cyclone » : des innovations autour du véhicule autonome ont été évoquées il y a quelques années, laissant imaginer une révolution imminente. Mais les technologies sont encore en cours de développement et de fiabilisation : pas d’annonce véritablement disruptive au CES 2019, et les premiers véhicules proposant de vraies tâches automatisées devraient arriver dans le parc automobile français en 2020 (voir notre Regard, p.2). Pas (encore) de révolution visible donc, mais quelques évolutions qui méritent le détour : des développements autour de l’utilisation client à bord (écrans tactiles de tableaux de bord ou en remplacement des vitres, par exemple), le lancement de MILLA, une nouvelle navette autonome française qui circule à 30kmh, ou encore le développement de PODs autonomes modulaires selon l’usage avec AEV Robotics.

CES2019 MwP

 

  1. Demain, nous vivrons et nous apprendrons mieux : du pilotage de la pénibilité (Numii, le robot d’AIO pour lutter contre les troubles musculosquelettiques) à la réalité augmentée pour mieux former les collaborateurs (Vuzix), en passant par l’exosquelette Samsung Gems d’aide à la mobilité. Le sport était, lui, moins visible au CES 2019, sans doute en partie parce que les wearable techs dans le sport sont déjà entrés dans nos vies. Mais aussi parce que le sport est un domaine dans lequel il reste encore beaucoup à innover, et que cette innovation ne doit pas être seulement technologique. Avec la perspective des JO, les fédérations ont désormais pour enjeu de développer la culture du sport à grande échelle et d’intégrer d’autres populations que leurs cibles « historiques » (les licenciés). Après la sphère tech, le sport va donc investir d’autres terrains comme la santé, le social ou le comportemental. L’innovation dans le sport ne sera pas que technologique, on va revenir à une approche beaucoup plus fondamentale.

  2. La smart city tient dans la poche, ou au moins dans un bureau : celui de la mairie de Séoul, grâce au coréen Hancom et sa solution SCPM, pour Smart City Platform for Mayor. Congestion, accidents, trafic, éclairage… sur un seul écran, le maire de la capitale du pays du matin calme peut tout voir et tout monitorer. En temps réel.

    SmartCity CES2019 Mawenzi Partners


  3. La 5G reste un mystère : suite aux expérimentations menées par plusieurs opérateurs en France notamment, on était en droit de s’attendre à ce que la 5G soit enfin « praticable » de manière très concrète au CES 2019, précédent sa généralisation au grand public cette année. Mais non : les appareils 5G-compatibles restent encore rares, et il n’y a tout simplement pas de smartphone 5G aujourd’hui, même si la déferlante ne saurait tarder. Espérons que sur ce point, le Mobile World Congrès, qui aura lieu à Barcelone fin février, saura combler nos attentes !

Et pour finir, la grande absente de cette édition 2019 du CES : l’absence d’innovation sur la data privacy, d’autant plus regrettable qu’elle concerne tous les secteurs représentés sur l’événement… Et sur la privacy, il y a urgence. Pour nous autres utilisateurs, bien sûr, mais aussi pour les entreprises : à n’en pas douter, sa prise en compte dans la transformation de leurs business models va s’avérer déterminante.

 

- Guillaume Blondon, Boris Imbert, Pierre-Eric Perrin, Associés Fondateurs

 

Mawenzi Partners CES 2019

 

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba