Notre actualité

Accueil — Notre actualité — Nouvelles
        Menu
  • ACTU
  • 12

    Dec. 2017

cross-Arrow Icon

Focus Calendrier du Déploiement de la Voiture Autonome

voiture-autonome-calendrier-transport

L’industrie prête pour le véhicule autonome

Une technologie nouvelle en passe de bouleverser les habitudes de déplacement

En juin 2016, le véhicule autonome a fait son entrée officielle dans la langue française, suite à une parution au Journal Officiel : le véhicule autonome est « un véhicule connecté qui une fois programmé, se déplace sur la voie publique de façon automatique, sans intervention de ses utilisateurs. »
Il existe en réalité plusieurs niveaux d’autonomie, qui va du simple radar de recul à l’autonomie totale du véhicule où le volant aura disparu :

Niveau d'autonomie voiture autonome OICA

Cette version « ultime » du véhicule autonome bouleversera les habitudes de transport des passagers qui pourront profiter de nouveaux types d’habitacles dédiés au loisir, au repos ou au travail, avec une expérience client révolutionnée : suppression du temps de parking, divertissement, sécurisation des trajets, ...

Des expérimentations en conditions réelles menées dans le monde entier

Le déploiement du véhicule autonome ne fait plus aucun doute. Les expérimentations en conditions réelles augmentent à travers le monde avec différents acteurs qui cherchent à prouver l’efficacité de leur technologie et à favoriser l’apprentissage de véhicules via l’Intelligence Artificielle.
Les US notamment multiplient les tests, bénéficiant d’une législation qui s’assouplit mois après mois dans plusieurs Etats. En Californie, plus de 30 entreprises1  (Google, Tesla, General Motors, …) ont obtenu le permis de faire rouler des véhicules autonomes en test sur des routes publiques soumises à la circulation habituelle. En Europe, malgré une règlementation plus forte, les tests ont commencé dès 2015, grâce à l’initiative européenne CityMobil2. La France et la Finlande font partie des pays précurseurs pour les tests de navettes autonomes.

Experimentation véhicule autonome

En 2016, la start-up américaine Nutonomy, a transformé des citadines électriques (Renault Zoé, ...) en véhicules autonomes pour lancer la première expérimentation de taxis autonomes en conditions réelles à Singapour dans un périmètre limité.

Une production en série à partir de 2020-2021

Si les avis divergent encore sur la manière dont les véhicules autonomes vont arriver sur les routes, le timing semble désormais connu. Les constructeurs majeurs (Ford, Daimler, BMW, Renault Nissan, GM, …) ont annoncé une production industrielle en grande série à partir de 2020 pour des véhicules autonomes partagés, à la différence du modèle Tesla, privilégié par le marché jusqu’à 2015, positionné sur le véhicule autonome individuel (prévu pour 2019).
Une période de cohabitation entre véhicules autonomes et manuels devrait donc s’installer pendant plusieurs années dans le paysage automobile, générant une complexité importante pour les villes et tous les acteurs de la mobilité. L’amélioration des conditions de déplacement conduira à une mobilité renforcée, et donc à une plus forte congestion dans une première phase, avant la généralisation du véhicule autonome, qui s’accompagnera de la réduction du parc.

2 scénarios d'évolution du parc automobile français (en millions de véhicules)2

Scenarios dévolution du parc automobile francais voiture autonome

 
Le robotaxi, véhicule autonome, électrique, partagé, connecté, concentre d’ores et déjà les efforts de l’industrie automobile et l’ampleur de son déploiement dépendra de la volonté politique des villes d’accompagner cette révolution.

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur le véhicule autonome ici

Mawenzi Partners véhicule autonome

1 : Department of Motor Vehicles, California state

2 : Morgan Stanley, analyses Mawenzi Partners

 Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

 

 
 
 
 
FaLang translation system by Faboba