Notre actualité

Accueil — Notre actualité — Nouvelles
        Menu
  • ACTU
  • 07

    Mar. 2019

cross-Arrow Icon

Les ETI en Ile-de-France, poumon essentiel du développement économique de la région

 

 Le 20 février, à l’occasion de la conférence « Les ETI, acteurs majeurs de l'économie francilienne » organisée par la Banque de France, Mawenzi Partners présentait les résultats d’une étude inédite sur les entreprises de taille intermédiaire en Ile-de-France, afin que celles-ci ne soient plus l’ « angle mort » des politiques publiques, comme le déplorait Pierre-Olivier Brial, Président du Club ETI Ile-de-France et Directeur Général Délégué du groupe Manutan. Lors de cette conférence, Alexandra Dublanche, Vice-Présidente du Conseil régional d'Ile-de-France en charge du développement économique, a également présenté le plan « Smart Industrie » qui vise à booster l’innovation et la compétitivité du secteur sur le territoire. L’intelligence artificielle jouera un rôle primordial dans la redynamisation industrielle de la région, et nous n’y serons pas étrangers puisque Mawenzi Partners accompagne notamment les ETI sur les nouvelles opportunités de développement offertes par l’IA.

 

Plus de 100 000 emplois créés depuis 2012

 

Si les 1 768 ETI que compte la région représentent moins de 1% des entreprises franciliennes, elles embauchent plus de 11% des salariés du territoire (1 214 800 salariés au total), pour un chiffre d’affaires qui dépasse les 10% du CA total des entreprises de la région. En Ile-de-France, les ETI dégagent ainsi 398,6 Mds € de CA annuel.

 

ETI MwP1

 

Les ETI franciliennes sont par ailleurs dominées par le secteur des services, qui représente 60% d’entre elles (pour 63% des effectifs), tandis que les secteurs « Commerce et Transport » et « Industrie et Construction » représentent, eux, 60% du CA généré (pour 37% des effectifs).

Comptant pour plus de 30% de l’ensemble des ETI de France, les ETI françaises basées en Ile-de-France ont aussi permis la création de plus de 100 000 emplois sur territoire depuis 2012. On doit même près de 65% des créations d’emplois en Ile-de-France aux 97 ETI fondées depuis 2012, surtout dans le secteur « activités financières et administratives / communication » (75% des effectifs).

 

ETI MWP 2

 

Présentes dans 207 villes de la région, les ETI sont un poumon essentiel du développement économique en Ile-de-France, et contribuent massivement à la création d’emploi sur le territoire. Mais pour que cette dynamique perdure, les ETI du secteur industriel doivent rester compétitives : en effet, leurs activités ont plafonné en 2018.

Et pour cela, la région a un plan.

 

Les ETI franciliennes en marche vers une industrie plus « smart »

 

Co-piloté avec les industriels pour correspondre aux besoins réels des entreprises, le plan Smart Industrie de la région Ile-de-France affiche son ambition : 300 millions d’euros sur 5 ans (2017-2021) pour booster l’innovation et la compétitivité du secteur sur le territoire, en soutenant 500 entreprises franciliennes dans leur effort de modernisation, à travers 3 grands axes :

 

AXE 1 – Projeter les entreprises vers l’industrie du futur et former aux besoins de demain

En partenariat avec le CETIM, la région accompagne les PME industrielles vers l’industrie 4.0 : en les aidant à moderniser leurs outils de production (1M€ / an, soit 10K /entreprise), en les accompagnant dans une démarche de POC (proof of concept) pour vérifier que la technologie est bien adaptée aux contraintes de production de chaque entreprise… avec toujours l’idée de sécuriser les investissements des dirigeants. L’intelligence artificielle joue un rôle-clé dans ce plan de modernisation, et l’objectif est que tout le tissu d’entreprises franciliennes ait accès à cette révolution (pas seulement les grands groupes). La région aide ainsi les PME et les ETI à accéder à ces solutions, à travers la formation (le premier lycée IA va ouvrir dans le 12e arrondissement de Paris) et un soutien technologique, avec notamment le Pack IA, un parcours exhaustif et personnalisé d’accompagnement, afin qu’ETI et PME identifient la meilleure solution d’IA en fonction de leurs besoins.

 

ETI MwP3

 AXE 2 – Attirer et favoriser le maintien des activités industrielles en IDF

La région identifie de « grands lieux d’innovation » dédiés à des technologies-clés comme la fabrication additive (ou impression 3D), l’IA, la robotique, ou encore la cybersécurité. Des hubs ouverts aux PME, aux grands groupes et aux start-up, comme l’Additive Factory Hub à Saclay, l’accélérateur d’Air liquide, ou encore le projet européen Digihall, lui-aussi situé à Saclay, et pour lequel la région investit à hauteur de 20 M € (coût total du projet : 100 M €).

 

ETI MwP4

 

AXE 3 – Dynamiser l’image de l’industrie francilienne

L’objectif est de former 25 000 apprentis aux métiers industriels en 5 ans. L’enjeu est aussi de réduire la fracture territoriale, afin que les dispositifs bénéficient à tous les territoires et à la réalité de leurs bassins d’emploi respectifs, y compris en grande couronne. Sur ce volet, la région revendique l’agilité : elle expérimente avec les chefs d’entreprise des solutions concrètes au recrutement pour revaloriser les métiers industriels aux yeux des jeunes.

 

ETI MwP5

 

Sources :

  • Etude Mawenzi Partners sur les ETI en Ile-de-France
  • Intervention d’Alexandra Dublanche, Vice-Présidente du Conseil régional en charge du développement économique, à la conférence « Les ETI, acteurs majeurs de l'économie francilienne » (20 février 2019)
  • Infographie: « 300 M € en faveur de l’industrie francilienne »
FaLang translation system by Faboba