Notre actualité

Accueil — Notre actualité — Nouvelles
        Menu
  • ACTU
  • 02

    Avr. 2019

cross-Arrow Icon

Les nouveaux usages de paiement à l’ère du digital

 

Troisième et ultime billet sur les Fintech à la suite de notre conférence organisée le 11 février en partenariat avec France Fintech et Essec Initiatives. Lors de cette table ronde, animée par notre Directeur Benjamin Linage, des experts du secteur ont été invités à partager leur vision des enjeux à venir concernant les nouveaux usages de paiement.

 

Le passage du « Paiement-douleur » au « Paiement-plaisir »

 

La première tendance observée dans l’univers du paiement, c’est le passage d’une expérience contraignante à une opportunité de ré-enchanter des expériences clients. Gestion du cash, délais de paiement, temps d’attente en caisse ou au restaurant : autant d’expériences douloureuses qui ont trouvé ces dernières années des réponses au travers de l’instant payment, du paiement partagé, de l’intégration de la fidélité et des promotions dans l’acte de paiement. Une révolution rendue possible grâce aux Fintech, qui ont su utiliser les nouvelles technologies pour construire des solutions adaptées en réponse à l’évolution des usages. (cf. Table ronde n°1 : Les Fintech, l’habile équilibre entre usages et nouvelles technologies). L’acte de payer est rendu plus simple, plus fluide : le terme « seamless payment » est désormais utilisé pour évoquer cette expérience « sans couture », soit lorsque le client n’a pas la sensation d’effectuer un paiement. Pour Christophe Dolique, CEO de Lyf Pay, le paiement n’est même plus nécessairement une étape à part entière de l’expérience d’achat : « Bientôt, il sera possible de payer au restaurant sans l’intervention d’un serveur, tout en faisant un don à une association. Le paiement doit faire partie intégrante de l’expérience de shopping ».

 

FinTech MwP

 

Universalité et sécurité : les autres enjeux du paiement nouvelle génération

 

Au-delà de la simplicité, les nouvelles technologies permettent également d’assurer l’accessibilité du paiement à travers le globe. Grâce à la blockchain, on peut par exemple étendre des solutions de paiement à des populations non bancarisés. Daniel Benamran, General Manager France de Circle Pay, explique que sa Fintech travaille justement à la simplification de l’expérience de paiement : « On doit pouvoir fournir des solutions de paiement qui fonctionnent dans l’ensemble des environnements à l’aide de protocoles ouverts ». De nouvelles offres ouvertes à tous donc, mais quid de la sécurité des paiements ? C’est en effet un autre enjeu de taille : avec ces nouveaux usages et moyens de paiement, de nouveaux risques et failles voient également le jour, nécessitant une innovation permanente de la part des fintechs : « On doit constamment se réinventer pour garantir la sécurité des paiements » prévient ainsi Francis Barel, Head of Merchants Services France chez Paypal.

 

La captation de valeur au travers de la donnée

 

 Enfin, les données associées à un paiement sont avec les données de géolocalisation et les données de navigation web les sources les plus profitables de valeur. Elles permettent d’affiner la connaissance client et sont déjà exploitées par les Fintech au profit de certains secteurs d’entreprises. Demain, la tendance devrait se généraliser à l’ensemble des marchands qui, « pour proposer des opérations d’activation à leurs clients, vont devoir se servir de « la data » pour mieux connaître leur zone de chalandise » explique Charles de Gastines, CEO de Pay Lead. Mais les marchands ne sont pas les seuls à devoir progresser sur le sujet : « les banques elles aussi vont devoir adopter une approche consumer-centric afin de créer davantage de valeur pour leurs clients par le biais de programmes de fidélisation toujours plus personnalisés ». En respectant évidemment les standards de transparence et de consentement des utilisateurs imposés par la nouvelle réglementation RGPD, la collecte de données via le paiement nouvelle génération devrait ainsi permettre l’ouverture d’un nouvel horizon pour les stratégies Marketing des entreprises. « On va passer à une ère du marketing beaucoup plus personnalisé grâce à l’ouverture de la data » conclut Charles.

 

Pour aller plus loin :

FaLang translation system by Faboba