Notre actualité

Accueil — Notre actualité — Nouvelles
        Menu

LES NEWS DE MAWENZI PARTNERS  

L'équipe de Mawenzi Partners sélectionne et partage avec vous son actualité et celle de son environnement.

presentation-img
  • ACTU
  • 17

    Juil. 2019

Séminaire 2019: A la découverte du Monténégro pour Mawenzi Partners

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners est parti en séminaire au Monténégro cette année pour découvrir ce pays dans un moment privillégié entre consultants. Moment fort du cabinet et événément attendu par tous tout au long de l'année, l'édition 2019 fut une fois de plus une réussite.

Découvrez la vidéo du séminaire ici

 

Séminaire MwP Montenegro

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Juil. 2019

Mawenzi Partners, partenaire de l'Institut Choiseul

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners est fier d'être partenaire de la 1ère édition du Classement Sport & Business de l'Institut Choiseul pour contribuer à mettre en lumière les talents qui font rayonner l'Economie du sport en France. 

 

No alt text provided for this image

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 01

    Juil. 2019

Ascension du Mont Paradis

cross-Arrow Icon

Bravo à nos 3 consultants Quentin, Alexandre et Aline qui ont conquis le Mont Paradis à 4061m d'altitude en lien avec l'association Extrem'Essec de l'Essec Business School.

 

Mont Paradis Ascension

 

Mont Paradis Ascension 2

 

Mont Paradis Ascension 3

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 28

    Juin. 2019

Classement Consultor des cabinets Conseil en Stratégie

cross-Arrow Icon

 

Classement Consultor.fr Portail du conseil en stratégie 2019 des Cabinet de Conseil en Stratégie: Mawenzi Partners affiche la plus forte progression du palmarès et gagne 3 places ! Félicitations à l'ensemble de l'équipe pour cette belle réussite collective !

 

Photo de famille MwP 2019

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 26

    Juin. 2019

Renault - Nissan - Fiat: Guillaume Blondon sur BFM Business

cross-Arrow Icon

Guillaume Blondon était l'invité de BFM Business pour évoquer l'actualité du Groupe Renault et le rôle de Nissan dans le possible mariage Fiat - Renault.

Retrouvez-ici la vidéo

 

Fiat Nissan Renault BFM TV

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 17

    Juin. 2019

5 Insights sur la Fintech pour 2019

cross-Arrow Icon

 

Approche consommateur, valorisation de la donnée, paiement sans-couture, avenir des crypto-monnaies, Franck Van Daële Manager et Kasar Bailly consultant chez Mawenzi Partners livrent leurs 5 insights pour l'année 2019 (ici) !

 

5 Insight 2019

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 05

    Juin. 2019

Renault - Fiat: Guillaume Blondon sur BFM Business

cross-Arrow Icon

 

Guillaume Blondon, associé fondateur de Mawenzi Partners, était l'invité de BFM Business pour livrer son analyse sur la proposition de fusion entre le Groupe Renault et FCA Fiat Chrysler Automobiles. Retrouvez la vidéo ici

 

Fiat Renault Guillaume Blondon BFM Business

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Juin. 2019

2049 - Comment se déplacera-t-on ?

cross-Arrow Icon

"Le véritable enjeu consistera à diminuer drastiquement le nombre de voitures individuelles en circulation. Les collectivités devront rapidement intégrer des services de mobilité partagée à leurs plans de transports en commun, dans les centres-villes comme dans les territoires". Pierre-Eric Perrin, associé fondateur de Mawenzi Partners, intervenait lors de la conférence organisée par L'Obs à Metz: 2049 - Comment se déplacera-t-on ?

Retrouvez en pièce-jointe l'article de L'Obs relatant cette conférence et pour plus de détails dans la vidéo de celle-ci. Il a partagé sa vision de la mobilité avec Marc Bauden, directeur du pôle industriel Trémery-Metz du groupe PSA, Guillaume Devauchelle, vice-président de Valeo en charge de l’innovation, Etienne Hermite, PDG de Navya, David Di Nardo, directeur du développement de l'appli Klaxit, Christophe Gay, codirecteur de l’institut de recherche Forum Vies Mobiles, Tom Dubois, chargé de recherche au Forum ViesMobiles et Anne de Bagneux, directrice de la stratégie et de la transformation du groupe Transdev.

 

L Obs Page1

 

L Obs Page2

 

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Juin. 2019

Mawenzi Partners, partenaire de l'Ascension du Mont Paradis

cross-Arrow Icon

 

 Nous sommes fiers d’être partenaire officiel de l’ascension du GrandParadis et de vivre avec Extrem ESSEC, association de l'ESSEC Business School, une expérience inoubliable des hauts sommets.


3 consultants de Mawenzi Partners seront de l'aventure fin juin!!

 

ObjectifMontBlanc 2019 MwP

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 16

    Mai. 2019

VivaTech 2019

cross-Arrow Icon

 Mawenzi Partners est présent à VivaTechnology 2019. L'opportunité pour nous de rencontrer des acteurs de la Tech et de prendre le pouls des innovations qui feront le quotidien de demain pour mieux accompagner nos clients.

 

VivaTech 2019 1

 

VivaTech 2019 2

 

VivaTech 2019 3

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 24

    Avr. 2019

Comment les ETI expliquent les problèmes de recrutement ?

cross-Arrow Icon

 

Malgré un chômage de masse les ETI peinent à recruter. Comment expliquer cette situation et y remédier ?

Eléments de réponse avec Boris Imbert, associé fondateur de Mawenzi Partners qui était l'invité de "Défi ETI" sur BFM Business

 

ETI Difficultés de recrutement MwP

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Avr. 2019

Rencontre Bivouac Mawenzi #12 : Wintics

cross-Arrow Icon

 

Dans le cadre des rencontres #Bivouac@Mawenzi, nous avons été ravis d’accueillir Quentin Barenne et Matthias Houllier, co-fondateurs de Wintics, une startup spécialisée dans les solutions d’Intelligence Artificielle au service des villes.

 Convaincus de l’impact potentiel de l’intelligence artificielle et souhaitant avoir un impact fort sur l’environnement qui les entoure, Quentin, Matthias et Levi se sont associés pour créer Wintics et proposer des solutions d’analyse de données et d’intelligence artificielle visant à répondre aux enjeux grandissants des villes : congestion, sécurité, aménagement de l’espace, intégration des nouveaux usages, etc. Pour ce faire, la startup s’est rapidement spécialisée sur l’analyse d’images de vidéo-surveillance. Elle valorise ainsi des données vidéo produites en très grande quantité dans l’environnement urbain mais souvent peu valorisée pour les transformer en indicateurs et statistiques précieux pour une gestion optimisée des villes.

Grâce aux efforts importants en recherche et développement depuis sa création, Wintics est désormais en mesure de proposer des solutions sur étagères ou développées sur mesures avec ses clients pour utiliser les milliards d’heures de vidéos produites chaque année. Positionné en tant que fournisseur de données (Wintics récupère des vidéos pour en produire des statistiques et toute sorte de données structurées) le savoir-faire développé par Wintics peut se retrouver dans de nombreux cas d’usages :

  • Analyse de la fréquentation et des passages pour la définition de plans d’aménagements urbains
  • Identification des types de véhicules et usages pour adapter la voierie aux nouvelles mobilités
  • Détection de comportements dangereux pour renforcer la sécurité de l’espace public
  • Monitoring en temps réel du trafic pour éviter la congestion (ex : gestion dynamique des feux de circulation, vitesse régulée)
  • Détection des places de parking disponibles pour rediriger les usagers, etc.

 

Wintics a récemment été promu par la Ville de Paris dans le cadre du challenge d’innovation DataCity pour travailler sur l’intégration des véhicules en free-floating dans le paysage de la ville.   

  Si la startup fondée en 2017 a jusqu’à maintenant réussi à s’auto financer, l’ouverture du capital à des investisseurs dans le futur n’est pas à exclure pour permettre à la jeune pousse d’adresser de nouveaux marchés et d’étoffer encore son offre.

 Ce  fut un plaisir d’échanger avec Quentin et Matthias sur leur savoir-faire et sur leur vision de la ville de demain, alimentée par leur connaissance des nombreux acteurs de l’écosystème (administrations, autorités, gestionnaires d’infrastructures, opérateurs, etc.). Merci à eux !

 

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 02

    Avr. 2019

Les nouveaux usages de paiement à l’ère du digital

cross-Arrow Icon

 

Troisième et ultime billet sur les Fintech à la suite de notre conférence organisée le 11 février en partenariat avec France Fintech et Essec Initiatives. Lors de cette table ronde, animée par notre Directeur Benjamin Linage, des experts du secteur ont été invités à partager leur vision des enjeux à venir concernant les nouveaux usages de paiement.

 

Le passage du « Paiement-douleur » au « Paiement-plaisir »

 

La première tendance observée dans l’univers du paiement, c’est le passage d’une expérience contraignante à une opportunité de ré-enchanter des expériences clients. Gestion du cash, délais de paiement, temps d’attente en caisse ou au restaurant : autant d’expériences douloureuses qui ont trouvé ces dernières années des réponses au travers de l’instant payment, du paiement partagé, de l’intégration de la fidélité et des promotions dans l’acte de paiement. Une révolution rendue possible grâce aux Fintech, qui ont su utiliser les nouvelles technologies pour construire des solutions adaptées en réponse à l’évolution des usages. (cf. Table ronde n°1 : Les Fintech, l’habile équilibre entre usages et nouvelles technologies). L’acte de payer est rendu plus simple, plus fluide : le terme « seamless payment » est désormais utilisé pour évoquer cette expérience « sans couture », soit lorsque le client n’a pas la sensation d’effectuer un paiement. Pour Christophe Dolique, CEO de Lyf Pay, le paiement n’est même plus nécessairement une étape à part entière de l’expérience d’achat : « Bientôt, il sera possible de payer au restaurant sans l’intervention d’un serveur, tout en faisant un don à une association. Le paiement doit faire partie intégrante de l’expérience de shopping ».

 

FinTech MwP

 

Universalité et sécurité : les autres enjeux du paiement nouvelle génération

 

Au-delà de la simplicité, les nouvelles technologies permettent également d’assurer l’accessibilité du paiement à travers le globe. Grâce à la blockchain, on peut par exemple étendre des solutions de paiement à des populations non bancarisés. Daniel Benamran, General Manager France de Circle Pay, explique que sa Fintech travaille justement à la simplification de l’expérience de paiement : « On doit pouvoir fournir des solutions de paiement qui fonctionnent dans l’ensemble des environnements à l’aide de protocoles ouverts ». De nouvelles offres ouvertes à tous donc, mais quid de la sécurité des paiements ? C’est en effet un autre enjeu de taille : avec ces nouveaux usages et moyens de paiement, de nouveaux risques et failles voient également le jour, nécessitant une innovation permanente de la part des fintechs : « On doit constamment se réinventer pour garantir la sécurité des paiements » prévient ainsi Francis Barel, Head of Merchants Services France chez Paypal.

 

La captation de valeur au travers de la donnée

 

 Enfin, les données associées à un paiement sont avec les données de géolocalisation et les données de navigation web les sources les plus profitables de valeur. Elles permettent d’affiner la connaissance client et sont déjà exploitées par les Fintech au profit de certains secteurs d’entreprises. Demain, la tendance devrait se généraliser à l’ensemble des marchands qui, « pour proposer des opérations d’activation à leurs clients, vont devoir se servir de « la data » pour mieux connaître leur zone de chalandise » explique Charles de Gastines, CEO de Pay Lead. Mais les marchands ne sont pas les seuls à devoir progresser sur le sujet : « les banques elles aussi vont devoir adopter une approche consumer-centric afin de créer davantage de valeur pour leurs clients par le biais de programmes de fidélisation toujours plus personnalisés ». En respectant évidemment les standards de transparence et de consentement des utilisateurs imposés par la nouvelle réglementation RGPD, la collecte de données via le paiement nouvelle génération devrait ainsi permettre l’ouverture d’un nouvel horizon pour les stratégies Marketing des entreprises. « On va passer à une ère du marketing beaucoup plus personnalisé grâce à l’ouverture de la data » conclut Charles.

 

Pour aller plus loin :

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 19

    Mar. 2019

Banques et Fintech : Coopération ou concurrence ?

cross-Arrow Icon

Lors de cette deuxième table ronde de notre conférence Fintech organisée avec France Fintech et ESSEC Initiatives, Ahmed Elalj a rapidement orienté la discussion à la question soulevée dans le titre, en faisant écho à l’introduction d’Alain Clot : banques et fintech sont plutôt complémentaires. Alors que certaines Fintechs semblaient plutôt empiéter sur des secteurs réservés aux banques de détails, les relations se sont pacifiées et les deux types d’entités sont aujourd’hui de plus en plus disposés à collaborer pour offrir de nouvelles solutions. En effet, 94% des banques et institutions financières prévoient d’acquérir au moins 2 Fintech dans l’année à venir (source : Reedsmith), tandis que 75% des fintech déclarent vouloir collaborer avec des acteurs traditionnels (source : Global Fintech Report, 2018). On parle désormais d’un écosystème de coopétition.

 

Collaborer pour améliorer son offre

Fintech et banques ont ainsi tendance à collaborer plutôt qu’à se concurrencer, et plusieurs raisons viennent expliquer ce phénomène. Pour Damien Beurier, Directeur du développement commercial de WeShareBonds, c’est tout simplement qu’il n’y a pas nécessairement de concurrence directe entre les deux. Il prend pour exemple le marché de la dette privée où les solutions fournies par les banques et les fintechs ne se cannibalisent pas, mais sont au contraire plutôt complémentaires. De manière plus générale, les Fintech viennent effectivement compléter les atouts des acteurs traditionnels. Quand ces derniers garantissent stabilité (de part leurs importantes réserves financières et leurs réseaux de distribution) et fiabilité (la plupart des consommateurs, même jeunes, placent toujours leur confiance dans les établissements traditionnelles, notamment pour la protection de leurs données), les Fintech apportent elles une meilleure réponse à l’évolution des usages grâce à leur agilité, leur capacité d’innovation et leur expertise de l’expérience utilisateur. « On offre aux banques l’intérêt de pouvoir toucher une cible plus jeune en B2B2C » illustre Thomas Perret, CEO de Mon petit placement.

 

Fintech MwP2

 

La collaboration : un choix à la carte

 

Si la collaboration semble pertinente entre banques traditionnelles et fintechs, encore faut-il savoir comment l’orchestrer. Alors que la tendance était davantage aux rachats de Fintech dans les années 2000, les banques ont désormais bien compris l’importance de laisser une certaine indépendance à leurs partenaires. Cette marge de manœuvre permet en effet à ces entreprises de conserver l’agilité nécessaire pour adapter continuellement leurs offres en réponse aux évolutions du marché et aux attentes du consommateur. De nouveaux modèles de collaboration se sont ainsi développés au fil du temps, parmi lesquels l’accompagnement des Fintech par les acteurs traditionnels (incubateur, accélérateur), de simples prises de participation ou encore le développement de partenariats afin de proposer des solutions communes. Désormais, les Fintech ont la possibilité de sélectionner parmi ces modèles celui qui leur parait le plus pertinent afin de profiter d’une collaboration tout en conservant leurs propres atouts. Fabien Monsallier, Directeur de l’innovation de La Banque postale et invité de notre table ronde, n’est pas sans le savoir puisque son entreprise collabore avec des Fintech de plusieurs manières différentes. Pour exemple, La Banque Postale possède 10% du capital de notre autre invité du soir WeShareBonds, alors qu’elle a tout récemment inauguré le lancement de son nouvel incubateur pour Fintech et Assurtech : Platform58.

 

Un enjeu de souveraineté 

 

La collaboration entre Fintech et acteurs traditionnels permet donc de créer des synergies, mais elle peut également être motivée, au-delà des aspects économiques, par des enjeux de souveraineté, pour faire face à une concurrence accrue des GAFAM. Fabien Monsallier, Directeur de l’innovation de La Banque postale, évoque notamment les partenariats entre acteurs français en faisant référence à une saga se déroulant dans une galaxie lointaine, très lointaine… « Plutôt que l’Etoile noire dans Star Wars, nous sommes l’Alliance rebelle. Face à la concurrence des GAFAM et des BATX, les banques s’allient aux Fintech françaises pour un enjeu de souveraineté. » Un point de vigilance qui ne relève pas de la science-fiction, quand on sait par exemple à quel point le chinois Huawei inquiète les gouvernements occidentaux…

 

Pour aller plus loin :

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 14

    Mar. 2019

Fintech, l’habile équilibre entre usages et nouvelles technologies

cross-Arrow Icon

 

Début février, de nombreux acteurs de l’écosystème Fintech sont venus partager leur vision au travers de tables rondes lors d’un événement organisé conjointement par Mawenzi Partners, France Fintech et ESSEC Initiatives, l’association étudiante d’entrepreneuriat de l’ESSEC Business School.

Au cours de cet événement, nos consultants Benjamin Linage, Franck Van Daële et Ahmed Elalj ont eu l’opportunité d’animer chacun une table ronde. Nous revenons aujourd’hui sur la première d’entre elles : Fintech, l’habile équilibre entre usages et nouvelles technologies.

Comme leur nom l’indique, les Fintech s’approprient les nouvelles technologies du 21ème siècle pour proposer des services innovants et s’insérer dans l’écosystème financier. Le Président de France Fintech Alain Clot évoquait d’ailleurs dans l’introduction de la conférence tous les atouts que possède aujourd’hui la France pour s’imposer sur le devant de la scène internationale. Elle est le pays d’Europe le mieux pourvu en laboratoires spécialisés dans l’intelligence artificielle, l’excellence des formations dispensées dans l’hexagone est mondialement reconnue et enfin la plupart des spécialistes en IA et Data science des GAFAM sont français ! L’un des défis des prochaines années sera donc de retenir ces talents sur le territoire français et les alimenter en nouveaux défis aux bénéfices des entreprises françaises.

 

Fintech MwP 1

 

Outre l’IA, la blockchain, la biométrie ou encore l’Internet of Things (IoT) permettent également à de nouveaux entrants de concurrencer les acteurs traditionnels. Elles deviennent omniprésentes : ainsi, 90% des entreprises de paiement et 77% des acteurs traditionnels des services financiers prévoient d’adopter la Blockchain d’ici 2020 (Source : RubyGarage).

 

Les nouveaux usages clients orientent l’innovation des Fintech

 

Mais Franck Van Daële invite aussi ses interlocuteurs à témoigner d’un porte-étendard des Fintech : l’approche orientée consommateur. « Nos entreprises viennent combler les lacunes des acteurs traditionnels concernant l’expérience client » explique ainsi Louis Chavane, fondateur et CTO de Bruno. Les motivations sont simples : aspirations à des UX toujours plus fluides, davantage de transparence, retour à l’interaction en temps réel. Marion de Schrooder, Sales Manager chez Alan, poursuit en relativisant l’importance de la technologie en tant que telle pour les clients finaux « Je dois être capable de parler de mon produit à tous, du geek à mes grands-parents, la technologie doit être utilisée pour mieux répondre aux exigences du consommateur et ne surtout pas faire peur ». « Les cas d’usage Blockchain ne pourront fonctionner que s’ils répondent à des besoins précis. » complète Roxane Faure, de la Caisse des Dépôts. Des besoins précis que sont entre autres la sécurisation des transferts d’argent, la lutte contre la fraude et l’optimisation de la gestion d’actifs.

 

Fintech MwP 2

 

Finalement, tous s’accordent pour conclure que si les Fintech démocratisent l’usage des nouvelles technologies, c’est davantage l’écoute du marché et la création de nouveaux usages consommateurs qui expliquent leur succès et leur permettent de concurrencer aujourd’hui les acteurs traditionnels.

Une conclusion qui nous mène directement à une nouvelle problématique : la relation entre banques et Fintech est-elle nécessairement concurrentielle ? C’est à cette question qu’ont répondu les intervenants de notre seconde table ronde, à découvrir prochainement dans notre deuxième article sur les Fintech.

Pour aller plus loin :

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 13

    Mar. 2019

Mawenzi Partners se renforce avec le recrutement de Chunxia Zhu, Directrice, spécialiste du marché chinois

cross-Arrow Icon

Paris, le 13 mars 2019 – Cabinet de conseil focalisé sur les leviers de croissance et les transformations de business models, Mawenzi Partners annonce le recrutement de Chunxia ZHU au poste de Directrice. Auparavant senior manager chez KPMG, Chunxia est spécialisée dans les secteurs du retail, de la grande consommation et de l’industrie. Paul-Eric FROSSARD, spécialisé dans le luxe et les vins et spiritueux, rejoint également l’équipe des Directeurs.

 


ChunxiaAujourd’hui composé de plus de 50 collaborateurs, Mawenzi Partners recrute Chunxia ZHU en tant que Directrice. Diplômée de HEC en 2002 et auparavant Senior Manager chez KPMG, Chunxia ZHU a intégré Mawenzi Partners en janvier 2019 pour l’enrichir de son expertise de plus de 12 ans en conseil en stratégie dans le retail, la grande consommation et l’industrie. Sa maîtrise de la culture chinoise permettra au cabinet de renforcer ses échanges avec la Chine. Boris Imbert, Associé Fondateur, commente : « Le recrutement de Chunxia est clé dans le développement de Mawenzi Partners : elle va nous aider à mieux évaluer les opportunités business en Chine pour les entreprises françaises, mais aussi à décrypter le marché français pour des entreprises chinoises. »

 
PEF coupéManager chez Mawenzi Partners depuis janvier 2016, Paul-Eric FROSSARD est promu au poste de Directeur. Diplômé de HEC en 2007, il a débuté sa carrière chez Pernod, avant de fonder une startup de coffrets cocktails clé en main.

 

 


Mawenzi Partners

 Créé en 2011, Mawenzi Partners est un cabinet de conseil en stratégie focalisé sur les leviers de la croissance, qui s’appuie sur la recherche de sens pour développer le leadership de ses clients et la valeur ajoutée de ses consultants. Le cabinet accompagne les Directions Générales de grands groupes français et internationaux dans leurs projets de croissance, en capitalisant sur une forte culture entrepreneuriale et sur son expertise historique de la filière marketing et commerciale.


Mawenzi-partners.com | inkedin logoMawenzi-partners | logoTwitter@MawenziPartners


Contact Presse
Erick Schneider
erick.schneider@antidox.fr
07 86 99 38 28

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 07

    Mar. 2019

Les ETI en Ile-de-France, poumon essentiel du développement économique de la région

cross-Arrow Icon

 

 Le 20 février, à l’occasion de la conférence « Les ETI, acteurs majeurs de l'économie francilienne » organisée par la Banque de France, Mawenzi Partners présentait les résultats d’une étude inédite sur les entreprises de taille intermédiaire en Ile-de-France, afin que celles-ci ne soient plus l’ « angle mort » des politiques publiques, comme le déplorait Pierre-Olivier Brial, Président du Club ETI Ile-de-France et Directeur Général Délégué du groupe Manutan. Lors de cette conférence, Alexandra Dublanche, Vice-Présidente du Conseil régional d'Ile-de-France en charge du développement économique, a également présenté le plan « Smart Industrie » qui vise à booster l’innovation et la compétitivité du secteur sur le territoire. L’intelligence artificielle jouera un rôle primordial dans la redynamisation industrielle de la région, et nous n’y serons pas étrangers puisque Mawenzi Partners accompagne notamment les ETI sur les nouvelles opportunités de développement offertes par l’IA.

 

Plus de 100 000 emplois créés depuis 2012

 

Si les 1 768 ETI que compte la région représentent moins de 1% des entreprises franciliennes, elles embauchent plus de 11% des salariés du territoire (1 214 800 salariés au total), pour un chiffre d’affaires qui dépasse les 10% du CA total des entreprises de la région. En Ile-de-France, les ETI dégagent ainsi 398,6 Mds € de CA annuel.

 

ETI MwP1

 

Les ETI franciliennes sont par ailleurs dominées par le secteur des services, qui représente 60% d’entre elles (pour 63% des effectifs), tandis que les secteurs « Commerce et Transport » et « Industrie et Construction » représentent, eux, 60% du CA généré (pour 37% des effectifs).

Comptant pour plus de 30% de l’ensemble des ETI de France, les ETI françaises basées en Ile-de-France ont aussi permis la création de plus de 100 000 emplois sur territoire depuis 2012. On doit même près de 65% des créations d’emplois en Ile-de-France aux 97 ETI fondées depuis 2012, surtout dans le secteur « activités financières et administratives / communication » (75% des effectifs).

 

ETI MWP 2

 

Présentes dans 207 villes de la région, les ETI sont un poumon essentiel du développement économique en Ile-de-France, et contribuent massivement à la création d’emploi sur le territoire. Mais pour que cette dynamique perdure, les ETI du secteur industriel doivent rester compétitives : en effet, leurs activités ont plafonné en 2018.

Et pour cela, la région a un plan.

 

Les ETI franciliennes en marche vers une industrie plus « smart »

 

Co-piloté avec les industriels pour correspondre aux besoins réels des entreprises, le plan Smart Industrie de la région Ile-de-France affiche son ambition : 300 millions d’euros sur 5 ans (2017-2021) pour booster l’innovation et la compétitivité du secteur sur le territoire, en soutenant 500 entreprises franciliennes dans leur effort de modernisation, à travers 3 grands axes :

 

AXE 1 – Projeter les entreprises vers l’industrie du futur et former aux besoins de demain

En partenariat avec le CETIM, la région accompagne les PME industrielles vers l’industrie 4.0 : en les aidant à moderniser leurs outils de production (1M€ / an, soit 10K /entreprise), en les accompagnant dans une démarche de POC (proof of concept) pour vérifier que la technologie est bien adaptée aux contraintes de production de chaque entreprise… avec toujours l’idée de sécuriser les investissements des dirigeants. L’intelligence artificielle joue un rôle-clé dans ce plan de modernisation, et l’objectif est que tout le tissu d’entreprises franciliennes ait accès à cette révolution (pas seulement les grands groupes). La région aide ainsi les PME et les ETI à accéder à ces solutions, à travers la formation (le premier lycée IA va ouvrir dans le 12e arrondissement de Paris) et un soutien technologique, avec notamment le Pack IA, un parcours exhaustif et personnalisé d’accompagnement, afin qu’ETI et PME identifient la meilleure solution d’IA en fonction de leurs besoins.

 

ETI MwP3

 AXE 2 – Attirer et favoriser le maintien des activités industrielles en IDF

La région identifie de « grands lieux d’innovation » dédiés à des technologies-clés comme la fabrication additive (ou impression 3D), l’IA, la robotique, ou encore la cybersécurité. Des hubs ouverts aux PME, aux grands groupes et aux start-up, comme l’Additive Factory Hub à Saclay, l’accélérateur d’Air liquide, ou encore le projet européen Digihall, lui-aussi situé à Saclay, et pour lequel la région investit à hauteur de 20 M € (coût total du projet : 100 M €).

 

ETI MwP4

 

AXE 3 – Dynamiser l’image de l’industrie francilienne

L’objectif est de former 25 000 apprentis aux métiers industriels en 5 ans. L’enjeu est aussi de réduire la fracture territoriale, afin que les dispositifs bénéficient à tous les territoires et à la réalité de leurs bassins d’emploi respectifs, y compris en grande couronne. Sur ce volet, la région revendique l’agilité : elle expérimente avec les chefs d’entreprise des solutions concrètes au recrutement pour revaloriser les métiers industriels aux yeux des jeunes.

 

ETI MwP5

 

Sources :

  • Etude Mawenzi Partners sur les ETI en Ile-de-France
  • Intervention d’Alexandra Dublanche, Vice-Présidente du Conseil régional en charge du développement économique, à la conférence « Les ETI, acteurs majeurs de l'économie francilienne » (20 février 2019)
  • Infographie: « 300 M € en faveur de l’industrie francilienne »

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 05

    Mar. 2019

Renault : Et maintenant ? - Interview Consultor

cross-Arrow Icon

Dans un interview donné à Consultor, Guillaume Blondon associé fondateur chez Mawenzi Partners, nous livre son analyse du groupe Renault et de sa gouvernance suite à la démission de Carlos Ghosn et aux nomations de Jean-Dominique Sénard et de Thierry Bolloré ainsi que les pistes de développement de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview ici

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 04

    Mar. 2019

Rencontre Bivouac Mawenzi #11 : Saagie

cross-Arrow Icon

Dans le cadre des rencontres #Bivouac@Mawenzi, nous avons eu la chance d’accueillir Amandine Fisch, Head of SI Partnership chez Saagie, start-up facilitant le déploiement de projets SI – Big data.

L’aventure est partie d’un constat simple, de nombreuses entreprises souhaitent créer de la valeur à partir de leurs données mais éprouvent de grandes difficultés à déployer les solutions adéquates. Les projets sont longs à mettre en œuvre, 12 à 18 mois en moyenne, et rarement déployés, puisque seulement 4% des projets IA aboutissent.

Agissant comme un chef d’orchestre, la solution Saagie (clé en main) permet de concevoir et déployer vos applications métiers en 3 mois et fournit pour la première fois un outil de collaboration efficace entre SI, acteurs Data et Métiers dans l’utilisation des nouvelles technologies liées à la donnée. Plus de problème d’interfaçage entre les outils, Saagie gère les ponts entre l’extraction, le stockage, le nettoyage et  l’analyse pour aboutir à la restitution métier. Tout en assurant la sécurité, la traçabilité et la gouvernance autour des projets.

Fondé en 2013, avec 80 collaborateurs, 4 bureaux (Paris, Rouen, San Francisco, New York) et une recherche de fonds en cours de 20M€, Saagie pourrait être l’outil de demain pour le déploiement des projets data de nos clients.

Un grand merci à Amandine pour sa très intéressante présentation.

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 21

    Fev. 2019

Rencontre Bivouac Mawenzi #10 : Tudingbus

cross-Arrow Icon

Pour notre 10ème rencontre Bivouac@Mawenzi, nous avons eu le plaisir d’accueillirJohn Yan, Fondateur de TUDINGBUS. John est venu parfaire son pitch investisseur avant d’entrer dans une phase de levée de fonds.

TudingBus est une marketplace qui met en relation les opérateurs de bus de tourisme avec des agences de voyage à la recherche de transports pour organiser leurs séjours.

Tuding voit dans le marché complexe et fragmenté de la réservation de bus de tourisme l’opportunité de créer un acteur pan-européen, en proposant des services B2B innovants pour les opérateurs comme les agences. 

TudingBus facilite, grâce à de l’intelligence artificielle, la réservation de bus en accélérant l’identification des prestataires, en recherchant et matchant toutes les options en temps réel et en simplifiant la phase de devis. Pour les opérateurs de Bus, la plateforme promet une plus grande utilisation des actifs grâce à une meilleure visibilité auprès des agences et à des fonctionnalités alimentées en Intelligence Artificielle visant à optimiser les réservations en fonction de la disponibilité (pricing automatique, planification des véhicules, première sélection des appels d’offres pertinents, etc.).

Active et rentable depuis 2017, TudingBus souhaite accélérer son développement avec l’ouverture de son capital auprès d’investisseurs. Affaire à suivre…

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 18

    Fev. 2019

Produire en France les automobiles de demain pour le Secteur Automobile

cross-Arrow Icon

La semaine dernière, Emmanuel Macron a présenté les conclusions de la mission Mosquet-Pélata portant sur l’attractivité de la France pour le secteur automobile. Si l’attention s’est surtout concentrée autour du véhicule électrique et de l’« Airbus des batteries, » le rapport comporte aussi des mesures importantes pour le déploiement en France du véhicule autonome, avec pour objectif affiché de « faire de la France le pays le plus en pointe en Europe en matière d’accueil du véhicule autonome et rendre possibles dès cette année toutes les formes d’expérimentations, puis, à l’horizon 2021, les circulations en vraie grandeur, y compris pour les plus hauts niveaux d’automatisation. » La mobilité est l'une de nos plus fortes expertises chez Mawenzi Partners, et trois points du rapport nous paraissent particulièrement intéressants en ce qui concerne le véhicule autonome :

  1. Les expérimentations locales dans une logique territoriale de mutualisation des besoins et retours d’expérience. Ce premier point rejoint les enseignements d’une étude sur le véhicule autonome publiée en 2017 par Mawenzi Partners. La démocratisation des usages liés aux véhicules autonomes passera effectivement par leur expérimentation en local, et le rapport de mission gouvernemental comme notre étude en donnent des exemples très concrets, en France et dans le monde. Plus précisément, voici quelles étaient (et quelles sont toujours) nos convictions – nous aurons également l’occasion d’y revenir dans une nouvelle étude que nous publierons très prochainement sur la mobilité urbaine de demain :

Le déploiement du véhicule autonome ne fait plus aucun doute. Les expérimentations en conditions réelles augmentent à travers le monde avec différents acteurs qui cherchent à prouver l’efficacité de leur technologie et à favoriser l’apprentissage de véhicules via l’Intelligence Artificielle. […] Dès aujourd’hui, les navettes autonomes évoluent sur des sites dédiés : sites fermés publics (aéroport, salons, …) ou privés (usines, …), ou bien sur des lignes dédiées. A partir de 2020-2021, certaines villes investiront fortement dans les robotaxis pour optimiser leur transport public, en priorité dans les centres-villes pour les revaloriser et en périphérie pour améliorer l’accès aux hubs de trafic. […] Après l’essor du robotaxi dans les villes, les freins clients liés au véhicule autonome devraient s’éteindre et les constructeurs automobiles auront mis en place des lignes de production pour des véhicules à usage privé qui seront alors déployés sur l’interurbain et les autoroutes. Les différents modèles évolueront et coexisteront pendant de nombreuses années, comme l’illustre le schéma ci-dessous.

Schémavoitureautonome

 

  1. L'accompagnement de la R&D sur la filière, et notamment la certification des algorithmes : ce sera effectivement la clé de l'efficacité du transport, en proposant grâce à l’intelligence artificielle le bon modèle économique pour la bonne expérience client :

L’intelligence artificielle fait partie intégrante du robotaxi qui optimisera le déplacement partagé en analysant toutes les données de son environnement.

  1. La connectivité des axes de transport pour les systèmes de transport intelligents coopératifs : c’est en effet un gage d'apprentissage par la collecte et l'analyse de la data, mais aussi de sécurité des nouvelles formes de mobilité autonomes. Et cela rejoint encore les conclusions de notre dernière étude sur le sujet :

L’arrivée du véhicule autonome se fera en milieu urbain sous la forme d’une nouvelle solution de mobilité : le robotaxi. A l’heure actuelle, aucun acteur ne semble être en mesure de pouvoir gérer seul une offre complète de robotaxis et des partenariats se nouent entre de nombreux grands acteurs qui cherchent à se positionner sur l’ensemble de la chaîne de valeur en expérimentant différents modèles actuellement. Son déploiement à grande échelle, prévu à partir de 2021, donnera lieu à une phase de transition à fort enjeu et aura des impacts majeurs pour plusieurs types d’acteurs qui doivent dès maintenant évaluer les conséquences de ce déploiement sur leur business model. Les axes de travail de ces acteurs pour les prochaines années s’articulent autour de 4 thèmes : démarche d’innovation services et produits, stratégie de partenariats, expérience client B2C, et nouvelle organisation interne.

 

Pierre-Eric Perrin, Associé Fondateur

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 31

    Jan. 2019

CES 2019 : la mobilité dans l’œil du cyclone

cross-Arrow Icon

CES 2019 : la mobilité dans l’œil du cyclone

Début janvier, Mawenzi Partners s’est rendu pour la troisième année consécutive au Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas. Comme chaque année, nous en sommes revenus grisés, avec une dose d’inspiration précieuse dans l’exercice de notre métier de consultants.

Nous avons été impressionnés par la vitesse avec laquelle l’intelligence artificielle prend place dans le B2B (mobilité, vente en magasin, identification web, logistique, santé, production industrielle…) et dans nos vies (la traduction instantanée, la maison intelligente, le son intelligent, l’image intelligente, le sèche-cheveux intelligent…). Pas d’I.A., pas de bras ! Fascinante, la robotisation dans le retail, emmenée par Continental et son robot-chien-livreur de colis. Excitants aussi, les écrans incurvés et pliables (LG) qui arrivent chez nous avec une résolution folle, même si les contenus peinent encore à suivre. Sans oublier la French Tech qui cette année était la seule délégation à présenter des innovations fortes dans le domaine des vins et spiritueux, avec notamment l’aérateur de vins connecté Aveine, ou encore Mixologiq et son robot-barman pour faire des cocktails. La France peut être fière de son leadership dans ce secteur, et nous sommes heureux chez Mawenzi Partners d’en accompagner plusieurs grands acteurs.

 

Mais nous aimerions revenir plus en détail sur quatre enseignements du CES 2019, en attendant de retrouver la semaine prochaine sur notre tout nouveau compte Twitter @MawenziPartners nos 10 coups de cœur du salon, des géants aux licornes. Avec pour commencer, un domaine qui nous tient particulièrement à cœur puisqu’il s’agit de l’une de nos expertises les plus poussées chez Mawenzi Partners : la Mobilité.

  1. A court terme, la mobilité sera « dans l’œil du cyclone » : des innovations autour du véhicule autonome ont été évoquées il y a quelques années, laissant imaginer une révolution imminente. Mais les technologies sont encore en cours de développement et de fiabilisation : pas d’annonce véritablement disruptive au CES 2019, et les premiers véhicules proposant de vraies tâches automatisées devraient arriver dans le parc automobile français en 2020 (voir notre Regard, p.2). Pas (encore) de révolution visible donc, mais quelques évolutions qui méritent le détour : des développements autour de l’utilisation client à bord (écrans tactiles de tableaux de bord ou en remplacement des vitres, par exemple), le lancement de MILLA, une nouvelle navette autonome française qui circule à 30kmh, ou encore le développement de PODs autonomes modulaires selon l’usage avec AEV Robotics.

CES2019 MwP

 

  1. Demain, nous vivrons et nous apprendrons mieux : du pilotage de la pénibilité (Numii, le robot d’AIO pour lutter contre les troubles musculosquelettiques) à la réalité augmentée pour mieux former les collaborateurs (Vuzix), en passant par l’exosquelette Samsung Gems d’aide à la mobilité. Le sport était, lui, moins visible au CES 2019, sans doute en partie parce que les wearable techs dans le sport sont déjà entrés dans nos vies. Mais aussi parce que le sport est un domaine dans lequel il reste encore beaucoup à innover, et que cette innovation ne doit pas être seulement technologique. Avec la perspective des JO, les fédérations ont désormais pour enjeu de développer la culture du sport à grande échelle et d’intégrer d’autres populations que leurs cibles « historiques » (les licenciés). Après la sphère tech, le sport va donc investir d’autres terrains comme la santé, le social ou le comportemental. L’innovation dans le sport ne sera pas que technologique, on va revenir à une approche beaucoup plus fondamentale.

  2. La smart city tient dans la poche, ou au moins dans un bureau : celui de la mairie de Séoul, grâce au coréen Hancom et sa solution SCPM, pour Smart City Platform for Mayor. Congestion, accidents, trafic, éclairage… sur un seul écran, le maire de la capitale du pays du matin calme peut tout voir et tout monitorer. En temps réel.

    SmartCity CES2019 Mawenzi Partners


  3. La 5G reste un mystère : suite aux expérimentations menées par plusieurs opérateurs en France notamment, on était en droit de s’attendre à ce que la 5G soit enfin « praticable » de manière très concrète au CES 2019, précédent sa généralisation au grand public cette année. Mais non : les appareils 5G-compatibles restent encore rares, et il n’y a tout simplement pas de smartphone 5G aujourd’hui, même si la déferlante ne saurait tarder. Espérons que sur ce point, le Mobile World Congrès, qui aura lieu à Barcelone fin février, saura combler nos attentes !

Et pour finir, la grande absente de cette édition 2019 du CES : l’absence d’innovation sur la data privacy, d’autant plus regrettable qu’elle concerne tous les secteurs représentés sur l’événement… Et sur la privacy, il y a urgence. Pour nous autres utilisateurs, bien sûr, mais aussi pour les entreprises : à n’en pas douter, sa prise en compte dans la transformation de leurs business models va s’avérer déterminante.

 

- Guillaume Blondon, Boris Imbert, Pierre-Eric Perrin, Associés Fondateurs

 

Mawenzi Partners CES 2019

 

 

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 10

    Jan. 2019

Rencontre Bivouac Mawenzi #9 : AI Builders

cross-Arrow Icon

Dans le cadre des rencontres #Bivouac@Mawenzi, nous avons eu la chance d’accueillir Stéphane Roder, fondateur de AI Builders, société de conseil en intelligence artificielle.

Si l’intelligence artificielle est largement répandue depuis de nombreuses années à travers certains produits de consommation (Siri, Snapshat ou plus récemment Google Home pour ne citer qu’eux), elle parait selon Stéphane encore très insuffisamment exploitée dans un contexte B2B.

AI Builders, fondé en 2018, a ainsi la vocation de démystifier ce concept d’intelligence artificielle pour permettre aux entreprises de se l’approprier pleinement et d’optimiser leur business, quel que soit leur secteur d’activité.

S’appuyant sur sa solide expertise, acquise par l’obtention d’un diplôme en Machine Learning de la prestigieuse Stanford University mais également au travers de nombreuses missions réalisées en entreprise, Stéphane Roder conseille les dirigeants d’entreprise et les managers pour leur permettre de disposer d’une vision globale des potentiels gains de productivité liés à l’introduction de l’IA puis de sélectionner et organiser leur déploiement avec les technologies les plus adaptées toujours dans un souci de mettre en place des stratégies à forte valeur ajoutée.

Car si l’intelligence artificielle permet évidemment d’automatiser et de simplifier un certain nombre de tâches, elle permet également la création de nouveaux modèles ainsi que la réappropriation de l’ensemble de la chaîne de valeur d’une entreprise.

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 10

    Jan. 2019

CES 2019: Mawenzi Partners au rendez-vous

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners de retour au CES 2019 pour identifier les nouvelles tendances digitales !

 

Mawenzi Partners CES 2019

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 08

    Jan. 2019

Rencontre Bivouac Mawenzi #8 : EarlyMetrics

cross-Arrow Icon

Pour notre 8ème rencontre Bivouac@Mawenzi, nous avons eu le plaisir d’échanger avec Kim Alibert, Business Developer chez Early Metrics. Kim nous a présenté les différents services proposés par cette agence de notation, créée en 2014, spécialisée dans les startups et les PME innovantes.

 

Early Metrics propose d’évaluer le potentiel de croissance de jeunes entreprises à travers l’analyse d’éléments financiers et non financiers grâce à une méthodologie éprouvée, laissant peu de place à la subjectivité.

 

Early Metrics accompagne à la fois les Directions Stratégie - Innovation et les Directions Achats grands groupes dans leur démarche d’innovation, mais également des investisseurs early stage, VC ou Business Angels souhaitant entrer au capital de jeunes pousses. Early Metrics adresse de nombreux cas d’usages :

  • Screening de startups existantes sur un écosystème
  • Etude approfondie d’une startup dans le cadre d’un partenariat
  • Due diligence en vue d’une prise de participation
  • Et plus encore en fonction des besoins

 

Early Metrics a déjà noté plus de 2 200 entreprises dans des secteurs aussi variés que la mobilité, la santé, les services financiers ou encore le retail et maintien une veille permanente sur une base de plus de 14 000 entreprises.

Autofinancée depuis sa création en 2014, Early Metrics vient de lever 5M€ en ouvrant une partie de son capital, avec notamment l’objectif de se développer sur les marchés asiatiques et américains après l’ouverture de ses bureaux à Londres, Tel-Aviv et tout récemment Berlin.

 

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 07

    Jan. 2019

6 mois après : Retour sur le séminaire 2018

cross-Arrow Icon

A l'occasion du départ du Dakar aujourd'hui de Lima pour une boucle de 5000km uniquement au Pérou, redécouvrez le détail de ce périple mawenzien lors du séminaire 2018 :

Seminaire Pérou Mawenzi Partners 2018

"Il faut imaginer Sisyphe heureux" (A.Camus)

En contrebas se dessinent les contours de la plus célèbre et mystérieuse cité perdue de la planète. Malgré la fraîcheur de cette matinée de juillet; les 30 marcheurs oublient le froid qui les accompagne depuis 4 jours. Apaisés par la vue sur cet édifice qui a lentement traversé les siècles, les rythmes cardiaques redescendent et s’alignent sur la respiration silencieuse et apaisée du lieu renforçant sa magie.

 L’arrivée d’un quintette d’argentins patauds interrompt leurs rêveries. Ça y est; ils y sont.
Réalisant que personne n’arrive à se départir de son sourire de gosse; il adresse un clin d’oeil à la chef d’orchestre de l'expédition. A cet instant lui reviennent les moments forts ayant jalonné leur périple, depuis ce jour où le projet était né.

Acte 1 « Tant pis s’ils souffrent »

En ce mardi de septembre, l’humeur est badine : nous attendons l’associé qui doit dessiner avec nous les contours de ce séminaire 2018, point d’orgue d’une année où notre cabinet aura, avec du recul, bien grandi. Le cahier des charges est clair : une aventure collective, des efforts nécessaires, mais surtout un but qui donnera du sens aux instants de douleur et de doute qui jalonneront notre marche. Les 3 coins du globe seront passés en revue. Le mont Fuji? Une promenade. Le Mont Olympe? Le seul Dieu que l’on connaît vient de Marseille, est chauve et porte un #10. L’université d’été à La Rochelle ? "Il paraît que l’on y mange mal."

Les propositions s'accumulent, mais les boss les envoient valdinguer. Si l'on a coutume de dire qu'il est dans le conseil plus difficile de satisfaire un Partner qu'un client, c'est sûrement à cause des séminaires.


Puis vint le déclic. Un rapide passage sur Air France nous convainc que l'idée n'a rien de sotte, et nous passons une tête dans le bureau des boss :

"Bon... vous allez aimer l'idée parce qu'elle est chouette; mais risquez de nous haïr parce que c'est à perpette. Et accessoirement il y aura entre 500 et 1000m de dénivelé par jour, et on risque d'y perdre un ou deux genoux…
L’idée ça serait le Machu Picchu, et comme les places sont limitées, vous avez deux jours pour vous décider"

La réponse, lapidaire, ne se fit pas attendre : "Tant pis s'ils souffrent"

Acte II  Si haute soit la montagne, on y trouve un sentier

Paris – Lima – Cusco. 6 mois d’organisation et 36h de voyage plus tard, nous y sommes.

Les lacets sont noués, les sacs à dos remplis. Le groupe dégage à peu près autant d'homogénéité que les pirates d'Astérix, au sein desquels se côtoient de vieux briscards de la montagne, de jeunes louves du running et des moussaillons à l'uniforme Quechua encore étiquetté. Qu'importe la cohérence stylistique, l'envie est la même pour tous et c'est le couteau entre les dents que s'élance chacun des Mawenziens à l'assaut de ces 4 jours de trek. L'enthousiasme sera vite douché. Checkpoint 1; contrôle des titres de transport. Ne manquerait plus qu'un vendeur de clopes à la sauvage pour s'imaginer face aux portiques du métro. 30 minutes plus tard, la voie est enfin libre et les réjouissances commencent.

Jour après jour, tendinite après tendinite, les Mawenziens découvrent des parties insoupçonnées de leurs anatomies, et les séances d'étirement sont autant d'occasions pour les juniors les plus en forme de se venger de leur hiérarchie, en moyenne moins assidue sur les Burpees. Chaque petit déjeuner voit s'affronter les deux principales chapelles en matière de nuitée : les professionnels d'un côté, qui se glissent en tenue d'Adam dans leurs duvets et font confiance à la physique... et les victimes du marketing de l'autre, emmitouflés sous d'inutiles, voire contreproductives, couches de synthétique.

Chaque jour les paysages magnifiques s'enchaînent, et les Andes s'offrent à nous comme peu les avaient déjà vues : calmes, silencieuses, imposantes et presque infinies... Malgré l'effort, tous réalisent que ce sentier mythique ne représente qu'une infime partie de cette épine dorsale du continent, au sein de laquelle tant d'aventures ont vu le jour. Chaque ruine est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les civilisations ayant peuplé ces massifs; mais aussi, pour certains, l'occasion de s'adonner à une passion presque maladive pour la photographie numérique (note du rédacteur : cette génération court à sa perte)

Nous changeons sans cesse de vallée, traversons des forêts, gravissons des escaliers qui chez nous porteraient plutôt le nom de mur d’escalade. Pourtant, la fougue des Mawenziens reste intacte, et nombreux sont ceux qui réalisent enfin le plus grand intérêt de la marche : pourrir ses potes, surtout quand ils galèrent.

Au mess, les yeux sont plus fermés qu’à l’accoutumée. A plus de 4000m, et après un départ sans acclimatation, le mal de l’altitude se rappelle aux bons souvenirs des parigots, qui peinent souvent à veiller après 20h. En cette nuit du 26 juillet, chacun profitera donc des quelques heures de sommeil qui le sépare du Machu Pichu.

Acte III  Montesquieu : “Le mérite console de tout.”

2h30, le camp prend vie. Au fond de son lit, chacun est soumis au même dilemme : céder à l’envie de rester allongé quelques minutes, et ainsi de repousser morsures du froid et courbatures lancinantes, ou bien venir se joindre au ballet désynchronisé et enchanteur des lampes frontales. L’impatience de chacun et la pression du groupe auront raison de notre paresse; et une heure plus tard les 30 Mawenziens s’élancent dans la nuit noire à l’assaut des 600 derniers mètres de dénivelé. Ceux qui pensaient les difficultés derrière eux en seront pour leur frais : comme toute diva, le Machu Picchu sait se faire désirer, et nous offre en guise de dernière épreuve les pentes les plus raides de notre périple. Les premières lueurs du jour réchauffent peu à peu les marches des escaliers, que nous sommes contraints de gravir à l’aide de nos mains. La caravane s’étire, mais ne se coupe pas… et les exclamations des premiers au sommet aident les suivants à maintenir le rythme. Un à un, les Mawenziens parviennent au promontoire, et profitent de la vue sur un site encore vide, privilège réservé à ceux qui l’atteignent comme à la mode inca, sans recours au cortège de bus qui viendra désenchanter le site quelques heures plus tard.

Le froid est encore mordant, mais ne dérange plus personne. Chacun remercie celui qui l’a soutenu, échange un sourire complice avec son voisin de tente ou tacle à nouveau tel ou tel directeur aux ronflements sonores.
Tous au sommet, l’objectif est atteint ; les excès de la soirée à venir n’en seront que meilleurs.

Epilogue : behind the scenes

Alors certes, nous n’avons pas gravi l’Everest. Certes, les conditions logistiques ont grandement contribué au succès de l’expédition. N’empêche que 100% au sommet, ça a quand même de la gueule. On citera celui qu’on entendit pas se plaindre malgré sa hernie discale, celle qui gravit les 1000m de dead womens pass sans ligament croisé, celui qui arriva premier au camp de base après avoir été malade toute la nuit, celui qui s’entraîna si dur qu’il perdit 7 kilos avant le départ, ce multi-marathonien qui resta 4 jours en queue de peloton pour soutenir les derniers, et surtout ceux qui prirent le pari de mettre ce groupe en marche… Au final chacun prit sur soi, et tous ne seraient peut-être pas allés au bout sans le soutien des autres.

Finissons donc par un proverbe Géorgien, qui je l’espère attestera de l’étendue de ma contribution à ce voyage : l’âne est précieux dans les montagnes.

Au plaisir de vous aider à porter vos fardeaux,

Cadichon

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Jan. 2019

Bonne année 2019 !

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners vous présente ses meilleurs voeux pour 2019 !

Carte de voeux 2019

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 20

    Dec. 2018

Rencontre Bivouac Mawenzi #7 : Paylead

cross-Arrow Icon

Pour notre 7ème rencontre Bivouac@Mawenzi, nous avons eu le plaisir d’accueillir Jacquelin Becheau La Fonta, COO de la start-up Paylead.

Avec l’ouverture de la donnée bancaire (DSP2), de nouveaux business models et offres sont aujourd’hui possibles pour les acteurs non financiers. Paylead s'est engouffré dans la brèche en Juillet 2016, en construisant avec les corporates les usages de demain autour de l’exploitation de la donnée.

Le business model de Paylead est double.

D’un côté, la start-up propose un programme de fidélité clef en main à destination des banques pour leur permettre d’offrir un service à valeur ajoutée à leurs clients et ce à faibles coûts.

De l’autre, Paylead utilise la donnée transactionnelle des clients ayant approuvés le programme de fidélité, pour mieux les connaitre et mieux les cibler auprès d’enseignes de distribution partenaires.

Le principal enjeux pour Paylead est de développer sa base d’opt-in, nombre de clients affiliés au programme de fidélité, pour avoir accès à un maximum de données transactionnelles. Avec l’ambition de devenir un futur leader européen sur le marché de l’exploitation de la donnée bancaire, Paylead est définitivement un projet à suivre dans les années à venir.

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le #Bivouac_Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 05

    Nov. 2018

Rencontre Bivouac Mawenzi #6 : Adloop

cross-Arrow Icon

Pour notre 6ème rencontre Bivouac@Mawenzi, nous avons eu le plaisir d’accueillir Charles de Saint Rémy, Managing Director de la start-up Adloop, plateforme SaaS de pilotage de la performance du marketing digital.

L’aventure est partie d’un constat simple, les directions marketing ne disposent pas aujourd’hui d’outils adaptés pour piloter la rentabilité de leurs campagnes de marketing digital.

De plus, les outils traditionnels se basent sur des clefs d’attribution statiques, fixées le plus souvent arbitrairement par canal (last click, proportionnel, etc.).

Adloop, créé fin 2015, a fait le pari de la transparence et de l’analyse sans à priori. Partant des données de trafic, les équipes Adloop analysent le comportement de navigation des consommateurs pour déterminer des clefs d’attribution sur-mesure. La plateforme, redoutable pour les directions marketing qui souhaitent piloter au plus près leur budget digital et l’efficacité de leurs campagnes, permet de déterminer à une maille fine un ROI par publicité. 2 semaines d’installation et 4 semaines de collecte de données sont nécessaires pour faire un audit complet de la performance marketing et 3 mois pour bénéficier des premiers quick wins.

L’entreprise, présente à Paris, Marseille et Budapest, a levé 1M€ dans sa phase d’amorçage en fin 2017 et poursuit aujourd’hui son développement auprès des directions marketing.

Le saviez-vous ?  « Seulement 25% de l’argent dépensé en publicité digitale touche vraiment le consommateur » Marc Pritchard, Chief Brand Officer Procter & Gamble.

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 25

    Oct. 2018

Rencontre Bivouac Mawenzi #5 : Yellow Square

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners a accueilli @Aurélien Debacq, Cofondateur #YellowSquare, #startup Parisienne accélératrice de projets digitaux, spécialisée dans la résolution des inefficiences, par la proposition de nouvelles manières de travailler.

Les solutions #YellowSquare visent à aider ses clients par le développement et la mise en place d’outils digitaux sur-mesure

 

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac@Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 06

    Sep. 2018

Benjamin Smith chez Air France : erreur de casting ou choix providentiel ?

cross-Arrow Icon

Guillaume Blondon, associé co-fondateur a exprimé sa vision sur l'arrivée de Benjamin Smith nouveau PDG d'Air France - KLM et les défis qui s'offrent à lui.

Retrouvez tout le détail de l'interview de Consultor ici

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 19

    Juil. 2018

Une nouvelle ère dans les usines : L'industrie 4.0

cross-Arrow Icon
  • ACTU
  • 10

    Juil. 2018

Les cas d'usage de la Réalité virtuelle et augmentée

cross-Arrow Icon

 

Infographie V2

 

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 05

    Juil. 2018

Rencontre Bivouac Mawenzi #4 : Crème de la Crème

cross-Arrow Icon

 

A l’occasion d’une rencontre Bivouac, Théo Dorp, COO de la start-up Crème de la crème, nous a présenté sa vision du marché du Freelancing ainsi que son parcours entrepreneurial.


Après avoir lancé une première application mobile de networking géolocalisée, il co-fonde crème de la crème avec un ami d'enfance, Jean-Charles Varlet. Crème de la crème c'est une communauté de freelance sélectionnés sur des critères d'expérience, de séniorité ou encore de referral. Les métiers proposés sont ciblés et sourcés auprès de clients start-up ou grands comptes; Chef de projet AMOA, Product Manager, Data Scientist, Développeur Back-end ou encore Motion Designer (liste non exhaustive).

Pour Théo, le freelance n’est plus une variable d’ajustement utilisée pour répondre à un besoin ponctuel mais bien une ressource pour l’entreprise qui se doit d’être proactive en développant une réelle « marque employeur » auprès des freelances.


En seulement 3 ans, les 3 fondateurs sont parvenus à créer une entreprise de 45 personnes animant au quotidien une communauté de 30 000 Freelances qui officient pour plus de 5 000 clients !


Une belle success story à suivre également outre-manche, puisque l’entreprise vient tout juste d’ouvrir un bureau à Londres pour adresser un marché historiquement consommateur de freelances. De belles perspectives à venir pour Crème de la crème !

Crème de la crème logo

 

Creme de la Creme Theo Dorp

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 21

    Juin. 2018

Les tendances sur les Smart Cities

cross-Arrow Icon

Infographie Smart Cities Partie 1 Infographie Smart Cities Partie 2

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 14

    Juin. 2018

La Mobilité urbaine du futur

cross-Arrow Icon
  • ACTU
  • 31

    Mai. 2018

Autonomie : et si le robot-taxi montrait la voie ? - Les Echos

cross-Arrow Icon

 

Boris Imbert, associé co-fondateur de Mawenzi Partners, a livré aux Echos la vision du cabinet sur les véhicules autonomes : leur déploiement à grande échelle commencera par les robot-taxis ce qui impactera notamment la ville (trafic, infrastructures...).  Vous retrouverez l'intégralité de l'article ici.

 

Pour en savoir plus sur le véhicule autonome, veuillez découvrir le Regard  "L’avènement du véhicule autonome : quels impacts pour la mobilité de demain ?" publié fin 2017 avec les analyses et points de vue de Mawenzi Partners sur cette thématique.

 

10

 

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 14

    Mai. 2018

Jay-Z, James Bond, Zola et la stratégie !

cross-Arrow Icon

De futurs anciens étudiants de l’Essec et futurs consultants s’essaieront à répondre à cette fameuse question : « Quel est le lien entre le fameux philosophe Jay-Z, l’ambassadeur du style anglais 007 et l’accusateur de l’Aurore ? »

Cette question sera discutée lors d’une étude de cas avec les étudiants.
L’occasion de se préparer aux entretiens et de découvrir l’esprit de la grande famille Mawenzi Partners au sein des bureaux de Mawenzi Partners à Paris. 

Cet événement est en partenariat avec Essec Consulting Club le 15 mai (inscription obligatoire auprès d'Essec Consulting Club)

 journée ESSEC vFinal

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 25

    Avr. 2018

Mawenzi Partners, partenaire de la 9ème conférence annuelle du Point : Mobilité & Intelligence Artificielle

cross-Arrow Icon

Conférence Le Point Mobilité et intelligence artificielle A laube de la nouvelle Loi dorientation sur les mobilités 2018 et du RGPD êtes vous prêts

  En partenariat avec Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation, Le Point organise sa 9ème conférence annuelle « Mobilité & Intelligence Artificielle » le 16 mai 2018 qui se déroulera à l'Institut Imagine à Paris. Le projet de loi d’orientation sur les mobilités sera présenté au Parlement au premier semestre 2018. Ce projet confirme la nécessité de se doter d'une stratégie nationale, même internationale sur le nouveau schéma des mobilités. Au cœur de cette révolution : l'Intelligence Artificielle et l'émergence du véhicule autonome. D'ailleurs, comme l'a illustré l'édition 2018 du CES les lancements de solutions de véhicule autonome et semi-autonome fleurissent et les constructeurs et géants du web se livrent à une véritable course à l'innovation.

Chez Mawenzi Partners, cabinet de conseil en stratégie et organisation, nous travaillons depuis longtemps dans l’écosystème de la mobilité particulièrement impacté par les technologies d’autonomie, de digitalisation et d’intelligence artificielle. Les villes seront très rapidement le premier terrain de jeu grandeur nature du véhicule autonome, par le biais de Robotaxis partagés, électriques et on-demand qui viendront compléter les modes lourds pour assurer les liaisons premier/dernier kilomètre sur des zones peu denses. Leur développement se poursuivra dans les zones denses et congestionnées, changeant le visage du transport collectif et renforçant le rôle de la ville dans la gestion de la mobilité, aussi bien en termes de régulation, d’opérations que d’aménagement des infrastructures. Le rôle des différents acteurs de la chaîne s’en trouvera bouleversé comme nous l’avons analysé dans le Regard Mawenzi Partners sur le véhicule autonome. Fort de cette expertise, Mawenzi Partners accompagne ses clients de tout l’écosystème de la mobilité - opérateurs de transport, constructeurs et loueurs auto, VTC, acteurs du crédit et de l’assurance auto - à définir leur positionnement, feuille de route et nouvelles offres de services pour prendre en compte la transformation en cours du modèle économique. Mawenzi Partners est fier d’être partenaire de cet événement avec Le Point.

La journée sera composée de plusieurs tables rondes où se succèderont les intervenants de plusieurs secteurs sur leurs domaines d’expertise autour de la thématique de la mobilité et de l’intelligence artificielle. Les 4 tables rondes seront l’occasion d’échanger entre ces différents acteurs autours de 4 problématiques différentes :

1-     Nouvelles règles du jeu : Les formidables opportunités de l’Intelligence Artificielle pour une mobilité autonome, connectée, partagée et électrique. Selon quel modèle économique ?

Pierre-Eric Perrin, associé co-fondateur chez Mawenzi Partners, sera un des intervenants de cette table ronde avec Carla Gohin, directrice innovation & R&D chez Groupe PSA, Mathieu Dunant, directeur de l’innovation à la RATP, Jérôme Marty, country manager France chez Waze-Google Inc et Eric Monceyron, chargé de mission ville intelligente, énergie, mobilité, innovation d’usage & Chef de projets auprès de Bordeaux Métropole

2-     Y a-t-il un pilote dans la ville ? : La mobilité autonome, pierre angulaire de la smart city : de la connectivité aux infrastructures en passant par l’interaction entre véhicule et piétons, quels défis restent à relever ?

Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris, chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité et membre du Conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités, Rafael Cuesta, head of innovation, Transport for Greater Manchester, Brigitte Desveaux, vice-présidente en charge des transports et mobilités, Communauté d’agglomération de La Rochelle, Sébastien Grellier, directeur communication presse, relations extérieures, Toyota France

3-     Le véhicule autonome, un ami qui vous veut du bien : Les enjeux juridiques, éthiques et de sécurité pour gagner la confiance des usagers : quels apports notamment du RGPD, qui entrera en vigueur en mai 2018, en matière de protection des données ?

Geoffroy Delcroix, Laboratoire d’innovation numérique, CNIL, Bertrand Serp, vice-président économie numérique et robotique, Toulouse Métropole et président Open Data France

4-     Course à l’innovation : A l’heure où la chaine de valeur du véhicule est complétement transformée et où l’intelligence artificielle pénètre le marché automobile : quel nouveau modèle d’innovation pour les constructeurs ?

Vincent Costet, directeur stratégie & innovation, BMW Group et Michaël Fernandez, Président de France CarTech et fondateur et CEO de Drust

Un pitch de start-up de la mobilité & high tech se déroulera à l’occasion de cette conférence. Ces 4 start-ups sélectionnées par la rédaction du Point présenteront leurs innovations :

  • Le premier fil d’informations partagé entre voyageurs – Nextérité avec Edith Nuss, présidente et co-fondatrice
  • L’analyse d’image au service de la maintenance préventive des infrastructures ­ Citymagine avec Matthieu Levivier, fondateur
  • La première plateforme de communication pour le véhicule autonome – YoGoKo avec Thierry Ernst, CEO
  • Le premier capteur de place de parking pour optimiser le stationnement urbain – Parkki avec Pierre-Julien Charbonnier, CEO et co-fondateur

Retrouvez tous les renseignements sur cette conférence ici

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 24

    Avr. 2018

Acquisition de Direct Energie par Total : Le Regard de Mawenzi Partners

cross-Arrow Icon

 "Total pourrait être le Free de l’énergie", selon Boris Imbert, associé fondateur chez Mawenzi Partners qui a été sollicité par Consultor pour donner son opinion sur le rachat d'Energie Direct par Total. Ce rachat suscite de nombreuses questions sur les potentiels impacts sur le secteur de l'énergie et sur sa chaine de valeurs. Retrouvez l'intégralité de l'article ici

 

10

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 12

    Avr. 2018

Mawenzi Partners recrute !

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners, conseil en Stratégie & Organisation recrute des consultants (stagiaires, jeunes diplômés, senior, managers…) issus des Grandes Écoles de Commerce et d’Ingénieurs ou issus de cabinets reconnus.


Nos atouts ?  Des missions de croissance, un positionnement multisectoriel, une envie d’apporter des réponses à nos clients, un mélange de quantitatif et d’intuitions... mais également une vie interne riche et un fort esprit entrepreneurial.  N’hésitez pas à postuler ici.

 

2017 Seminar La Réunion Mawenzi Partners

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 10

    Avr. 2018

Focus L’innovation, vecteur de communication et de ROI pour les marques partenaires

cross-Arrow Icon

 Focus Regard Innovation Sport sponsoring communication partenaires

 

L’innovation, vecteur de communication et de ROI pour les marques partenaires

 L’objectif des annonceurs dans le secteur du sport est de créer du business incrémental en profitant de la visibilité d’un événement ou de sportifs. Le sport est donc un média que les marques doivent exploiter au mieux, et l’innovation est de facto un gage de différenciation – et donc de visibilité – supplémentaire.

Certains annonceurs ont su saisir des nouvelles opportunités dans le sport. Red Bull a par exemple construit un fort engagement au sein d’une communauté restreinte, délaissée par les sponsors mais à la forte audience sur les réseaux sociaux. Là où, traditionnellement, l’annonceur s’approprie un sport, Red Bull s’est approprié une culture, investissant jusqu’à 300M$/an dans les sports à grand spectacle. L’objectif est atteint puisque la marque dépasse le produit.

 

NFL Windows Regard Sport ROI Innovation

 

Les sponsors sont devenus plus que des soutiens financiers, en se faisant les relais des orientations politiques de leur sport (Campagne Crédit Agricole Foot Féminin) ou en activant les fans (We Are Tennis par BNP Paribas ; Creator Studio par Adidas). Lorsque les Fédérations peinent à se positionner face à certaines innovations, comme cela été le cas avec le eSport en France, de grandes marques comme Coca-Cola ou KFC n’ont pas hésité à co-organiser des tournois afin de renforcer leur visibilité auprès de la cible précieuse des 13-35 ans.

L’innovation dans le sponsoring sportif se veut aussi technologique : les publicités peintes sur les pelouses sont progressivement remplacées par des hologrammes diffusés uniquement à l’écran, tandis que les panneaux publicitaires en bord de terrain proposent un degré plus fin de personnalisation basée sur la localisation géographique du téléspectateur. L’arrivée des textiles intelligents permettra de dupliquer la méthode sur les maillots, permettant à des annonceurs de taille moyenne d’investir un marché réservé pour l’instant aux mastodontes de la banque ou de la grande distribution.

 

 L’innovation existe dans certaines organisations sportives et partenaires, mais rarement de manière structurée, ce qui ne suffit plus pour répondre aux enjeux de performance.

 Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport  ici

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Avr. 2018

Les tendances clés du Bien-Être au travail

cross-Arrow Icon

1 Infographie Bien Etre au Travail Mawenzi Partners

2 Infographie Bien Etre au Travail Mawenzi Partners.png

 
 
 
 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 27

    Mar. 2018

Rencontre Bivouac Mawenzi #3 : ForCity

cross-Arrow Icon

 

Dans le cadre de son initiative interne Bivouac_Mawenzi pour promouvoir l’entreprenariat, Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation a accueilli ForCity  et son directeur général et cofondateur Thomas Lagier. ForCity est une startup lyonnaire spécialisée dans la modélisation urbaine et la planification stratégique.

Les solutions ForCity visent par le biais des données à aider les décideurs des secteurs de l'énergie, de l'aménagement, de l'environnement et de l'immobilier en simulant des scénarios disruptifs en 4D (la 4ème dimension étant le temps).

En début d’année, ForCity a soulevé la somme de 8M€ pour accélérer son développement.

 

ForCity et Bivouac Mawenzi

 

 

 

 
 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 15

    Mar. 2018

Les Tendances clés de la Santé en 2018

cross-Arrow Icon

 

DIAPO 1 JPEG

DIAPO 2 JPEG

 

 

 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 01

    Mar. 2018

Focus L'innovation pour améliorer la mise en scène du sport

cross-Arrow Icon

Linnovation pour améliorer la mise en scène du sport
L'innovation pour améliorer la mise en scène du sport 


Stades et supporters de nouvelle génération 
L'innovation récompensée aux SportTechie Awards 2017 n’est pas digitale : avec son système d’éclairage, Eaton optimise la visibilité des spectateurs et téléspectateurs tout en réduisant l’impact énergétique et environnemental, préoccupation encore trop naissante dans les organisations. 

Néanmoins, les outils digitaux peuvent contribuer à 3 enjeux majeurs : remplir les enceintes, y générer des revenus, et enrichir l’expérience client.


D’abord aux Etats-Unis, et petit à petit en France, se développent des initiatives rendant les stades davantage connectés et interactifs. Alors que Vogo permet au public de revivre une action sur son smartphone en accédant à diverses caméras, Seat Serve & Digifood livrent à la place la commande de plats passée par le spectateur depuis son smartphone grâce à des balises iBeacon

Dans les sports hippiques, le Trot a lancé l’appli Hippodrome Connecté, offrant des contenus exclusifs et une ‘cote sociale’ des chevaux, où le parieur vote pour son favori sans engager d’argent, ouvrant l’univers de la course à un public plus large. 

L’expérience supporter se doit aussi d’être perfectionnée avant et après l’accès au stade. Certains clubs de NFL et de MLB en collaboration avec Satisfi Labs répondent aux questions des spectateurs liées à l’achat de billets et à la venue dans le stade via un chatbot tandis que les clubs de football européens se contentent d’entretenir leur communauté digitale entre les matches (45M de fans pour le PSG et 205 pour Barcelone), bien que les réseaux sociaux profitent en premier des bénéfices publicitaires. 

Les innovations ne concernent pas que les spectateurs : 

l’Allianz Arena de Munich a doté ses hôtes(ses) d’une Heatmap, permettant d’anticiper les flux de spectateur dans les travées. Des capteurs connectés dans le stade se combinent aux données météo pour optimiser l’offre culinaire de la buvette. 


Une expérience TV transformée
 Plusieurs technologies rendent l'expérience chez soi de plus en plus proche de l'expérience live :

  • La réalité augmentée offre des informations et statistiques en live au téléspectateur équipé du casque HoloLens de Microsoft et de la solution Immersiv
  • La réalité virtuelle offre une immersion totale au fan équipé du casque Samsung Gear VR et de l’appli LiveLike, lui permettant de suivre un match de Roland Garros en immersion depuis la loge du Philippe-Chatrier

Quant aux Fan Zones, elles permettent de susciter l’engagement en dehors du stade et de réaffirmer les valeurs du sport. Elles sont aussi l’occasion de mettre en place des activations marketing innovantes.

 Quels enrichissements proposer à l’expérience client grâce aux nouvelles technologies ou aux nouveaux services, sur quel canal ? La réponse sera évidemment propre à chaque sport.

 Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport  ici

 

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 20

    Fev. 2018

Focus La Data et les nouveaux outils au service du grand public

cross-Arrow Icon

innovation_sport_grand_public

L’innovation n’est toutefois pas l’apanage du haut-niveau : Icaros, l’une des attractions du CES 2017 de Las Vegas, propose une autre utilisation de la réalité virtuelle en la combinant à un appareil de fitness, rendant l’exercice physique ludique. 

Le monitoring via des puces ou smartphone a déjà fait rentrer des sports amateurs dans une nouvelle dimension

  • Côté utilisateurs, le tracking a accentué la logique de recherche de la performance, contribuant par exemple à l’explosion de la pratique de l’urban running (+58% d’arrivants au marathon de Paris en 10 ans) 
  • Côté marques, il représente une source inépuisable d’informations : en fournissant une chaussure, une puce (Nike+) et une appli (Nike Run Club), Nike connaît la durée ou fréquence d’utilisation de ses produits, et peut anticiper les besoins d’un coureur

Même sans data, le digital joue un rôle majeur dans l’efficacité des clubs amateurs, tant au niveau administratif, avec E-Cotiz par exemple, que sportif, avec MyCoach ou SportEasy qui permettent aux éducateurs de gérer leur équipe.

  • Devant de telles innovations, s’organiser devient nécessaire pour gérer et exploiter ces données, et choisir les bons outils. Quelles compétences intégrer, pour quels objectifs, dans quelle forme d’organisation ? Voilà les questions à traiter par les organisations sportives du XXIème siècle. 

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport ici

Pied de page de Regard Mawenzi Partners

 
 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 07

    Fev. 2018

Rencontre Bivouac Mawenzi #2 : Brennus Analytics

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners a accueilli Grégoire Saint-Guily, CEO de la start-up Brennus Analytics, pour une démonstration de leur solution SaaS d’optimisation des prix.

Imaginez un logiciel en apprentissage constant, capable de traiter une quasi infinité de critères et de contraintes économiques, météorologiques et business afin de vous fournir le prix optimal. C’est le pari de Brennus Analytics, start-up créée en 2015 par 3 chercheurs en Intelligence Artificielle. Leur solution allie IA et Machine Learning pour fournir un prix juste et adapté aux exigences commerciales tout en libérant du temps aux collaborateurs. A destination des entreprises du retail, de la distribution et du manufacturing, leur logiciel se positionne comme un véritable outil d’aide à la décision simple, intuitif et évolutif.

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’IA, un article de Brennus Analytics : L'IA une Dame de 70 ans

#entrepreneur #startup #pricing #IA


Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac Mawenzi, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.

 

Brennus Analytics

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 06

    Fev. 2018

Focus La Data et les nouveaux outils au service du haut-niveau

cross-Arrow Icon

datasporthautniveau

L'innovation pour servir la performance et l'organisation sportives

La Data et les nouveaux outils au service du haut-niveau

Chaque sport rivalise d’innovation dans la quête de la performance, comme en témoigne les foils des navires du Vendée Globe, qui réduisent la trainée hydrodynamique. 

Au-delà de cette recherche « naturelle », l’utilisation de la data à des fins d’amélioration de la performance apparut dans les années 80 dans les sports collectifs US, dont le caractère séquencé et répétitif se prête bien à la collecte et à l’exploitation des données. Les statistiques deviennent ainsi les premiers déterminants d’une stratégie d’équipe, et orientent désormais les séances d’entraînement et de récupération ainsi que la mise en place du plan tactique et la prévention des blessures. 

D’innombrables start-ups telles que Stats, Mac-Lloyd, Zepp, Catapult, Zebra Technologies ou Sportbak (vainqueur en Déc. 2017 de l’OM Innovation Cup) se sont engouffrées sur le marché de la collecte de données par le biais d’objets connectés : ballons, textiles ou équipements collectent les statistiques physiques, techniques voire physiologiques des joueurs, converties sous formes de rapports d’aide à la décision. FootoVision permet, lui, d’extraire la donnée directement de vidéos et procure ainsi des données précieuses sur les équipes adverses. Opta a contribué à démocratiser l’exploitation de la donnée auprès de l’ensemble des acteurs du sport : des médias (dont le contenu augmente en valeur) aux diffuseurs (qui renégocient leurs droits en fonction), en passant par les organismes de paris qui voient s’élargir à l’infini le spectre des produits commercialisables. 

LeRegard BigData Sport MawenziPartners

La data et l’innovation représentent de tels enjeux pour la performance des organisations que des colloques leur permettent de partager leurs besoins avec des entreprises spécialisées. C’est le cas de DataFoot organisé par la FFF à Paris ou encore du Sports Analytics Innovation Summit organisé par Innovation Entreprise à Londres. 

De nouveaux outils comme le Neurotracker, E(ye)Motion ou la réalité virtuelle de Beyond Sport permettent par ailleurs de prolonger l’entrainement traditionnel sans surcharge athlétique supplémentaire, uniquement en faisant travailler le cerveau. Arsenal FC depuis 2015 et l’AZ Alkmaar depuis 2016 utilisent la réalité virtuelle auprès de leurs jeunes joueurs pour les aider à comprendre le jeu et à faire les bons choix. La multiplication de situations vécues sur le terrain virtuel permet à un joueur de gagner jusqu’à 3 ans en termes d’expérience et de réflexe

  • Devant de telles innovations, s’organiser devient nécessaire pour gérer et exploiter ces données, et choisir les bons outils. Quelles compétences intégrer, pour quels objectifs, dans quelle forme d’organisation ? Voilà les questions à traiter par les organisations sportives du XXIème siècle

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport ici

Pied de page de Regard Mawenzi Partners

1 : Vestiaires Magazine n°79 - 30/11/17

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 25

    Jan. 2018

Focus Les business models de l'Indoor bousculés

cross-Arrow Icon

L'innovation dans la pratique

bandeauindoor

Les business models de l'Indoor bousculés par les nouvelles pratiques 

En ville plus qu’ailleurs, la pratique sportive obéit à certains effets de mode qui impactent la stratégie des professionnels : on estime à 4 000 le nombre de salles de sports en France en 2016 (x4 vs 2010) pour 5,5M d’adhérents1. Réseaux de salles de sport et indépendants ont su répondre à cette demande croissante, en pratiquant des tarifs plus modérés, et en allant s’implanter dans des petites communes, consacrant le Sport Indoor comme une discipline plus qu’une réponse logistique aux contraintes de l’habitat urbain.

Les professionnels du secteur se doivent d’être en mesure de répondre à la volatilité des pratiquants: si une saison consacre le Yoga, la suivante sera celle du Crossfit avant que l’Indoor Cycling ne s’impose. Les salles de sport thématiques fleurissent (avec piscine, réservée aux femmes…), mais gardent en tête la nécessité de pouvoir faire évoluer leur offre au gré des tendances.

L’explosion de la fréquentation a révolutionné les business models des salles de sport : là où les salles haut de gamme réalisent de lourds investissements en personnel et en matériel, et dégagent leurs marges sur les abonnés ne se présentant pas en salle, les acteurs low cost ont construit des modèles asset-light où le contrôle des coûts devient le premier driver de profitabilité. Fini le hammam et le drap de bain douillet ; chez Neoness, le client vient avec sa serviette et s’acquitte de 0,50€ pour prendre sa douche, le tout sans engagement !

Les clubs situés entre les frontières du haut de gamme et du low cost n’ont aujourd’hui plus de caractéristiques différenciantes, et devront se réinventer pour continuer à attirer des pratiquants plus exigeants.

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport ici

kickers

 1 : Association européenne de la santé et du fitness, Avril 2017

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 15

    Jan. 2018

Forum Campus Essec

cross-Arrow Icon

 

Mawenzi Partners sera présent au Forum Campus Essec afin de présenter ses offres de stage et de CDI :

  • Forum Campus Essec : 30 Janvier 2018

N'hésitez pas à postuler dès maintenant sur notre page Recrutement

 Mawenzi Partners 2018

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 09

    Jan. 2018

Mawenzi Partners vous souhaite une magnifique année 2018

cross-Arrow Icon

Découvrez notre carte de voeux 2018 en image et musique  ! (ci-dessous)

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 08

    Jan. 2018

Le Regard #13 – Innovation dans le sport

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #13- L'Innovation dans le sport.  

Les 6 nominations aux oscars du film « Money Ball » annoncent en 2012 la déferlante ‘data’ dans le sport de haut niveau : Brad Pitt y incarne un entraîneur de baseball pionnier qui, en 2002, construisit sa stratégie d’équipe sur base d’analyses statistiques. 

Si la data fait partie du quotidien des sportifs Pro, tous les acteurs de la chaîne du sport sont aujourd’hui impactés par des innovations portant sur leur façon d’organiser, pratiquer et vivre leur sport, et ce à tous niveaux.

 
Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin. 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 08

    Jan. 2018

CES 2018

cross-Arrow Icon

Les équipes de Mawenzi Partners étaient au CES 2018 à Las Vegas.  


photoces

Fort de son expertise dans plusieurs domaines tel que l'automobile, le sport, et dans la construction de démarches d'innovation, les équipes de Mawenzi Partners se sont rendu pour la 2ème fois au CES; lieu incontournable de l'innovation mondiale. Découvrez ci-dessous ce qu'ils ont pu apprendre, voir, essayer ! 

 

Le Surefly de Workhorse 

logo workhorse

      helicopterenoir   helicoptereblanc

Workhorse est une entreprise américaine qui a décidé d'innover dans la mobilité personnelle en développant une gamme d'hélicoptere dont fait partie le Surefly. 
Conçu pour que le pilotage soit à la portée de tous, le Surefly compte bien révolutionner le marché de l'hélicoptere privé !

 

Lyft par Aptiv 

lyft logo png transparent

voitureautonome

Lyft est une entreprise américaine de transport qui met en contact des utilisateurs avec des conducteurs afin d'assurer des services de transport. C'est le concurrent numéro 1 d'Uber. 
Lors du CES 2018 à Las Vegas, Lyft a mis en place un service gratuit de taxi. Il était possible, tout en étant réactif car il y avait que 8 voitures disponibles, de monter à bord de la voiture autonome conçue par Aptiv.  


Les innovations dans le sport étaient encore une fois au rendez-vous,
avec un penchant sur la Réalité Virtuelle. 


ces_2018_realite_virtuelle_voiture

Benjamin Linage Directeur, s'essaye au métier de pilote automobile grâce à la réalité virtuelle ! 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 02

    Jan. 2018

Focus Le renouvellement en cours de l'Outdoor

cross-Arrow Icon

bandeauoutdoor

L'innovation dans la pratique 

Le renouvellement en cours de l'Outdoor 

Davantage inscrites dans l’air du temps et auréolées d’un côté non conventionnel, certaines pratiques autrefois confidentielles atteignent des niveaux d’exposition sans précédent, parfois construits autour de personnalités hors normes. 

La médiatisation de Kilian Jornet a fortement contribué à l’essor du trail, qui compte désormais 500 000 pratiquants, et dont la pratique en compétition peut se faire sans licence. Pour les équipementiers, l’enjeu est de surfer rapidement sur la célébrité subite de la discipline et de son fer de lance pour capter directement un public sans attaches institutionnelles avec la discipline

Salomon et Kalenji ont démocratisé le sponsoring des ‘teams’ et contribué à l’essor du marché du trail qui atteint aujourd’hui 500 M€ (+10% par an)1. Les marques s’adaptent à cette nouvelle clientèle : des gammes revisitées pour répondre à la demande (15% du CA running de Mizuno vient du trail) et des nouvelles gammes de produits (montres, nutrition...) pour répondre à cette clientèle plus aventureuse, plus fortunée (50% de CSP+) et plus geek que la moyenne des coureurs. 

Une pratique plus connectée et communautaire 

Les équipementiers ont été les premiers à réussir à adjoindre une dimension sociale à des pratiques de masse auparavant exclusivement individuelles : en 2014 la Boost Battle Run Adidas opposait, dans une logique de clocher, 10 000 Runners de différents quartiers emblématiques parisiens, départagés sur le sportif et sur la visibilité online. Plus puissant qu’un ambassadeur, c’est désormais un groupe entier d’influenceurs sur les réseaux sociaux qui faisait la promotion d’une marque. Le but de ces coups de force marketing : initier les non pratiquants à la course en racontant ‘une histoire’. Pour les marques, l’enjeu est colossal : le poids global du marché français du running s’élève à 850M€ en 20152

Les organisateurs d’évènements ont ensuite pris la relève 

comme celui du Marathon de Paris avec sa solution permettant à ses participants de se comparer et de rester motivés pendant leur préparation. 

Running Parisien Schneider Electric

Influencées par le secteur du tourisme, des plateformes communautaires ont émergé permettant à l’amateur de pratiquer son sport ‘à la carte’. Krank Club met en relation des joueurs de sports collectifs de niveau équivalent tandis que TrainMe permet la réservation de coachs sportifs et que Adrenaline Hunter propose la réservation de sports extrêmes, garantissant un niveau de qualité et de sécurité optimal. 

  • Chaque organisation sportive doit se poser une question essentielle : quelles évolutions
    (format de jeu, arbitrage, ...) instaurer pour respecter l’ADN du sport et en moderniser la pratique
    pour la faire vivre ?
     

  

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport ici

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

1 : L’Equipe, Janvier 2016 

2 : Union Sport & Cycle, 2015

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 21

    Dec. 2017

Focus Le Déclin de l’Assurance Automobile

cross-Arrow Icon

Voiture autonome mobilite


Le déclin de l’assurance automobile 

La baisse du parc auto, et l’absence du conducteur qui est la cible n°1 des assureurs, impose de revoir le modèle de l’assurance auto, produit d’appel pour les autres contrats. Par ailleurs, l’émergence de nouvelles offres de mobilité nécessite de savoir quelle est la nature du risque à assurer et qui seront les clients (passager, propriétaire, constructeur, …).

Quatre conséquences1 sont attendues sur le marché :

  • Une baisse importante du montant unitaire des cotisations (de 500-550€ à moins de 250€)
  • Une baisse des contrats automobiles (-10% d’ici 2035)
  • Une prépondérance des contrats de flotte sur les contrats individuels
  • Un changement de la nature des risques (hacking, …)

Le marché de l’assurance automobile est donc voué à décroître, avec en plus un risque de prise de part de marché par de nouveaux acteurs : constructeurs qui maîtrisent le véhicule, acteurs de la tech qui maîtrisent la data client, …

  1. Evolutions du marché de l’assurance automobile (2015-2035) en France2


assurance

Capture décran 2017 12 06 à 12.32.29

Les assureurs automobiles doivent repenser leur business model en créant une proposition de valeur différenciante adaptée à ce nouveau modèle de déplacement et au type de véhicule / logiciel.


Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur le véhicule autonome ici

Mawenzi Partners véhicule autonome

1 :  Analyses Mawenzi Partners

2 :  Analyses Mawenzi Partners

Kicker Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 19

    Dec. 2017

Focus Les Acteurs de la Mobilité et le MaaS

cross-Arrow Icon

Les Acteurs de la Mobilité et le MaaS

voiture autonome mobilite

Un positionnement et un business model à repenser pour les acteurs de la mobilité

 

Le transport de passagers réorganisé

La réduction drastique des coûts de transport et la disparition prévue des frontières entre transport public et privé soulèvent plusieurs questions : qui sont les acteurs pouvant proposer une offre de robotaxis ? Qui aura les compétences pour couvrir l’ensemble de la chaîne de valeur du robotaxi ?

Les VTC concurrencent déjà les opérateurs de transport public dans certaines villes (à Miami, le prix d’un ticket de bus est le même que pour un trajet en UberPool : 2,5$), et se sont déjà positionnés sur le véhicule autonome en capitalisant sur leur expertise B2C. Ils doivent maintenant combler leur retard sur la gestion de flottes et sur leur connaissance des collectivités territoriales dans une approche très locale.

lyft USA Uber courses autonomes et voitures autonomes electriques

Les constructeurs automobiles traditionnels sont les mieux placés pour gérer la maintenance de véhicules qu’ils produisent eux-mêmes, et devront se lancer dans des offres MaaS « Mobility as a Service » au risque de concurrencer leurs principaux clients que seront devenus les gestionnaires de flottes. Ce mouvement est nécessaire, malgré leur retard sur le B2C (offre, relation client, app,…) pour peser dans la course au client final et éviter l’intermédiation qui mettra leur business trop à risque dans un contexte de baisse de 30% des ventes d’ici 10 ans. Volkswagen a d’ailleurs annoncé vouloir opérer des flottes de robotaxis à partir de 2021.

Les loueurs automobiles, positionnés sur les nouvelles mobilités mais très peu présents sur le véhicule autonome, sont les experts de la gestion de flottes. Le véhicule autonome améliorera considérablement leur proposition de valeur grâce à une expérience client sans couture, et ils pourront en profiter s’ils réussissent à se rapprocher des nouveaux standards de la relation client dans une perspective MaaS.

Enfin, les opérateurs de transport public, plus généralement dans une logique commerciale réactive et moins innovants que leurs nouveaux concurrents, peuvent compter sur une relation forte et historique avec les villes pour en devenir des partenaires privilégiés dans le domaine du robotaxi et de son intégration dans l’urbanisme. Ils doivent en revanche diversifier fortement une offre aujourd’hui purement B2B et focalisée sur les modes de transport traditionnels (Bus, Métro, Tramway, Train)

Keolis-voiture-autonome

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur le véhicule autonome ici

Mawenzi Partners véhicule autonome

1 :  Lyft, Juin 2017

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 14

    Dec. 2017

Focus Une Mobilité Urbaine Révolutionnée Due à la Voiture Autonome

cross-Arrow Icon

Une Mobilité Urbaine Révolutionnée Due à la Voiture Autonome

Mobilite-urbaine-revolutionnee-transport

La mobilité urbaine révolutionnée  

Quatre tendances majeures de la mobilité urbaine catalysées par le robotaxi

1.    L’explosion du "On-demand"

Depuis 2009 et le lancement d’Uber aux Etats-Unis, la mobilité à la demande a explosé dans le monde entier : les offres de VTC ont envahi les grandes villes en proposant une nouvelle expérience client, un trajet porte-à-porte à la demande fluide et « sans couture », qui a converti une nouvelle clientèle.
En juin 2017, Uber, présent dans plus de 600 villes et 80 pays, a annoncé avoir réalisé 5 milliards de trajets, dont 3 milliards en une seule annéeDidi, leader sur le marché chinois, réalise quant à lui plus de 20 millions de trajets par jour.

  • Le on-demand répond à la vocation première du robotaxi, véhicule commandé par ses clients sans risque de chauffeur récalcitrant, et bénéficiant d’un faible coût qui favorise l’usage.

2.    L’adoption des courses partagées

En proposant de partager une course et donc son prix via le car pooling, les grands acteurs du VTC (Uber, Lyft, Gett) ont élargi leur gamme pour capter une clientèle de masse : en 2016, Uber a annoncé qu’UberPool représentait 20% des courses mondiales, 33% à Paris et 50% à San Francisco.
Un algorithme de matching et une demande importante sont nécessaires pour garantir l’efficacité opérationnelle et économique de ce nouveau type de service.
VIA : une solution de car-pooling innovante
L’entreprise Israélienne Via propose un service de transport à la demande partagé innovant : en fonction de sa position, l’utilisateur peut avoir à se déplacer de quelques dizaines de mètres afin qu’un van puisse le récupérer. Le service gagne ainsi en efficacité en évitant des détours inutiles et permet à l’entreprise de proposer des trajets à des tarifs très accessibles. Le service a été lancé à Paris en Février 2017 en partenariat avec LeCab avec des courses au tarif fixe de 5€.

via-car-pooling innovation-transport-voiture-autonome

  •  L’intelligence artificielle fait partie intégrante du robotaxi qui optimisera le déplacement partagé en analysant toutes les données de son environnement.

     

3.    La démocratisation des véhicules électriques

Le véhicule électrique représentait à peine plus d’un 1% des ventes de véhicules neufs en France en 20161. L’augmentation de l’autonomie des batteries, la baisse du coût, l’accélération des temps de chargement, combinées à la volonté des villes d’intégrer des solutions de transport écologique, donneront lieu à un véritable essor du véhicule électrique en milieu urbain.
Volvo a par exemple annoncé en juillet 2017 que tous ses véhicules seront électriques ou hybrides à partir de 2019. 

  • Le robotaxi sera électrique pour renforcer sa proposition de valeur d’un transport écologique à faible coût.

4.    L’atténuation de la frontière public / privé

Certaines villes, notamment aux Etats-Unis, n’hésitent plus à faire appel à des transporteurs privés pour le transport de ses citoyens pour optimiser l’équation économique du transport en commun, remettant en cause la frontière entre transport public et transport privé.

voiture-autonome-ville

  • Par son faible coût (dû à l’absence de chauffeur), le robotaxi contribuera à la réduction des dépenses publiques dont le transport constitue une part importante.

La ville, premier théâtre d’opérations du robotaxi

Dès aujourd’hui, les navettes autonomes évoluent sur des sites dédiés : sites fermés publics (aéroport, salons, …) ou privés (usines, …), ou bien sur des lignes dédiées.

A partir de 2020-2021, certaines villes investiront fortement dans les robotaxis pour optimiser leur transport public, en priorité dans les centres-villes pour les revaloriser et en périphérie pour améliorer l’accès aux hubs de trafic.

Cette nouvelle solution de mobilité apporte effectivement une réponse inégalable aux enjeux des villes :

•    Le prix moyen du trajet avoisinera les 2€, proche du transport public mais sans subvention nécessaire, grâce à l’absence de chauffeur (aujourd’hui ~2/3 du coût)
•    Les véhicules, connectés entre eux et plus fiables que les conducteurs humains permettront de diminuer le nombre d’accidents (jusqu’à 90% à long terme)
•    L’essor du véhicule électrique participera aux objectifs de réduction des nuisances sonores et environnementales
•    La baisse du nombre de voitures, grâce au partage des trajets, réduira la congestion et l’occupation de la voirie
•    La quasi-inutilité des parkings en voirie des centres-villes permettra de se réapproprier les espaces urbains

Après l’essor du robotaxi dans les villes, les freins clients liés au véhicule autonome devraient s’éteindre et les constructeurs automobiles auront mis en place des lignes de production pour des véhicules à usage privé qui seront alors déployés sur l’interurbain et les autoroutes. Les différents modèles évolueront et coexisteront pendant de nombreuses années, comme l’illustre le schéma ci-dessous.

voiture-autonome-business-model

 
Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur le véhicule autonome ici

Mawenzi Partners vehicule autonome

1 :  Le Figaro, Octobre 2016

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 12

    Dec. 2017

Rencontre Bivouac #1 : Brandbirds

cross-Arrow Icon

BrandBirds, la première application mobile qui permet de brancher la voix des clients (et des collaborateurs) sur le système nerveux de l’entreprise est venu dans les locaux de Mawenzi Partners nous parler de leur aventure.
 
Le postulat est simple, les besoins d’intelligence client sont constants et les méthodes d’enquêtes restées inadéquates à l’ère du digital, d’où la nécessité de réinventer la manière d’écouter les clients.
Avec une interface intuitive et des formats « nouvelle génération », l’application mobile BrandBirds offre à la fois la possibilité à des marques d’apprendre directement de leurs clients pour revoir leur efficacité commerciale mais aussi permet à des entreprises d’interroger directement leurs collaborateurs et ce à moindre coût. Un véritable changement de paradigme dans les processus décisionnels des entreprises : Alors qu’il fallait attendre des mois et débloquer des budgets importants pour des résultats d’étude, chaque fonction interne peut désormais interroger les clients sur son propre périmètre. Les clients ou birds sont invités à répondre à des études dans différents univers de marque pour cagnotter des avantages réutilisables auprès d’enseignes partenaires, un système gagnant -gagnant dont on n’a pas fini d’entendre parler.
 
#entrepreneur #startup #marketing
 
Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation focalisé sur les Leviers de la Croissance, favorise le lien avec les start-ups à travers le Bivouac, initiative interne pour promouvoir l’entreprenariat.“

 

Mawenzi Partners Brandbirds Bivouac 1

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 12

    Dec. 2017

Focus Calendrier du Déploiement de la Voiture Autonome

cross-Arrow Icon

voiture-autonome-calendrier-transport

L’industrie prête pour le véhicule autonome

Une technologie nouvelle en passe de bouleverser les habitudes de déplacement

En juin 2016, le véhicule autonome a fait son entrée officielle dans la langue française, suite à une parution au Journal Officiel : le véhicule autonome est « un véhicule connecté qui une fois programmé, se déplace sur la voie publique de façon automatique, sans intervention de ses utilisateurs. »
Il existe en réalité plusieurs niveaux d’autonomie, qui va du simple radar de recul à l’autonomie totale du véhicule où le volant aura disparu :

Niveau d'autonomie voiture autonome OICA

Cette version « ultime » du véhicule autonome bouleversera les habitudes de transport des passagers qui pourront profiter de nouveaux types d’habitacles dédiés au loisir, au repos ou au travail, avec une expérience client révolutionnée : suppression du temps de parking, divertissement, sécurisation des trajets, ...

Des expérimentations en conditions réelles menées dans le monde entier

Le déploiement du véhicule autonome ne fait plus aucun doute. Les expérimentations en conditions réelles augmentent à travers le monde avec différents acteurs qui cherchent à prouver l’efficacité de leur technologie et à favoriser l’apprentissage de véhicules via l’Intelligence Artificielle.
Les US notamment multiplient les tests, bénéficiant d’une législation qui s’assouplit mois après mois dans plusieurs Etats. En Californie, plus de 30 entreprises1  (Google, Tesla, General Motors, …) ont obtenu le permis de faire rouler des véhicules autonomes en test sur des routes publiques soumises à la circulation habituelle. En Europe, malgré une règlementation plus forte, les tests ont commencé dès 2015, grâce à l’initiative européenne CityMobil2. La France et la Finlande font partie des pays précurseurs pour les tests de navettes autonomes.

Experimentation véhicule autonome

En 2016, la start-up américaine Nutonomy, a transformé des citadines électriques (Renault Zoé, ...) en véhicules autonomes pour lancer la première expérimentation de taxis autonomes en conditions réelles à Singapour dans un périmètre limité.

Une production en série à partir de 2020-2021

Si les avis divergent encore sur la manière dont les véhicules autonomes vont arriver sur les routes, le timing semble désormais connu. Les constructeurs majeurs (Ford, Daimler, BMW, Renault Nissan, GM, …) ont annoncé une production industrielle en grande série à partir de 2020 pour des véhicules autonomes partagés, à la différence du modèle Tesla, privilégié par le marché jusqu’à 2015, positionné sur le véhicule autonome individuel (prévu pour 2019).
Une période de cohabitation entre véhicules autonomes et manuels devrait donc s’installer pendant plusieurs années dans le paysage automobile, générant une complexité importante pour les villes et tous les acteurs de la mobilité. L’amélioration des conditions de déplacement conduira à une mobilité renforcée, et donc à une plus forte congestion dans une première phase, avant la généralisation du véhicule autonome, qui s’accompagnera de la réduction du parc.

2 scénarios d'évolution du parc automobile français (en millions de véhicules)2

Scenarios dévolution du parc automobile francais voiture autonome

 
Le robotaxi, véhicule autonome, électrique, partagé, connecté, concentre d’ores et déjà les efforts de l’industrie automobile et l’ampleur de son déploiement dépendra de la volonté politique des villes d’accompagner cette révolution.

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur le véhicule autonome ici

Mawenzi Partners véhicule autonome

1 : Department of Motor Vehicles, California state

2 : Morgan Stanley, analyses Mawenzi Partners

 Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

 

 
 
 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 30

    Nov. 2017

Infographie : La voiture Autonome

cross-Arrow Icon

Alors que nous sortons notre Regard sur la Voiture Autonome, Mawenzi Partners a décidé de vous proposer un petit tour en Delorean, afin de revenir sur certaines voitures qui marquèrent notre imaginaire, et, peut être, posèrent les jalons de la révolution qui se joue aujourd’hui dans nos rues.Infographie VoitureAutonome MawenziParners

 

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 30

    Nov. 2017

Infographie La voiture Autonome : Quand l'automobile rattrape la science fiction

cross-Arrow Icon

La voiture Autonome : Quand l'automobile rattrape la science fiction

Alors que nous sortons notre Regard sur la Voiture Autonome, Mawenzi Partners a décidé de vous proposer un petit tour en Delorean, afin de revenir sur certaines voitures qui marquèrent notre imaginaire, et, peut être, posèrent les jalons de la révolution qui se joue aujourd’hui dans nos rues.

voiture-autonome-histoire-transport

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 09

    Oct. 2017

Mawenzi Partners au Forum Conseil HEC

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sera vendredi 13 octobre au Forum Conseil HEC afin de vous présenter ses offres de recrutement et de stage.

Retrouvez nos offres sur notre page Recrutement.

 

 

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 04

    Sep. 2017

Le Regard #12 – Voiture Autonome

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #12- La Voiture Autonome.  

"In the distant future, I think people may outlaw driving cars because it's too dangerous.” Elon Musk 

La révolution du véhicule autonome est désormais enclenchée et son mode de déploiement commence à se dessiner. 

Tous les acteurs concernés doivent dès maintenant redéfinir leur positionnement et leur proposition de valeur au regard de cette accélération technologique majeure qui va bouleverser la mobilité et le paysage urbain de demain. 

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin. 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 10

    Juil. 2017

Cap vers La Réunion pour le séminaire Mawenzi 2017

cross-Arrow Icon

Cap au sud et vers l'Océan Indien pour le séminaire 2017. Après le cercle polaire, l'Islande, Mawenzi Partners est de retour en hémisphère Sud et est parti à la découverte de la Réunion. Suivant la tradition des séminaires Mawenzi, les activités sportives et le dépassement de soi ont été mis à l'honneur avec du VTT, du canyoning, l'ascension du Piton de la Fournaise ou la spéléologie qui ont permis à tous les Mawenziens de se retrouver et découvrir les nouveaux arrivés au sein de la famille Mawenzi. Ce fut aussi la découverte de la gastronomie réunionnaise (et de ses punchs). Encore un séminaire à succès en attendant déjà celui de l'année prochaine avec impatience...

 

equipe reunion

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 28

    Juin. 2017

Mawenzi Partners recrute !

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners, cabinet de conseil en Stratégie et Organisation en pleine croissance recherche des profils expérimentés (3 à 10 ans d’expérience conseil) pour participer activement à son développement.


Nos atouts ?  Des missions de croissance, un positionnement multisectoriel, une envie d’apporter des réponses à nos clients, un mélange de quantitatif et d’intuitions... mais également une vie interne riche et un fort esprit entrepreneurial.


Vous souhaitez nous rencontrer ? N'hésitez pas : postulez ici :http://www.mawenzi-partners.com/index.php/nous-rejoindre/recrutement?r !

 

105 BSC4204 new

 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 22

    Mar. 2017

Mawenzi Partners dans l’Express de Mars 2017

cross-Arrow Icon

 "L'expérience client et le business model au service de la performance commerciale"

Article paru dans l'Express de mars 2017 dans le dossier "La Performance Commerciale"

L Express Mars 2017

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 01

    Mar. 2017

Focus L'innovation, vecteur de transformation des organisations sportives

cross-Arrow Icon

Qu’il s’agisse de technique d’entraînement, de progrès scientifique ou technologique,

Innovation vecteur de transformation sportive
L'innovation, vecteur de transformation des organisations sportives

Qu’il s’agisse de technique d’entraînement, de progrès scientifique ou technologique, voire de nouvelles pratiques, les fédérations doivent légiférer sur les innovations qui impactent leur sport : l’exemple des combinaisons de natation en polyuréthane, récompensées puis bannies, illustre le risque d’inadéquation entre le règlement et l’innovation.


Comme ailleurs, les modèles des organisations sportives sont très challengés (« Uberisation », digitalisation, Big Data…). Intégrer l’innovation de manière volontariste permettra à ces organisations de continuer à répondre à leur triple mission : améliorer la performance sportive, faciliter l’accès à la pratique et au spectacle, et augmenter leurs revenus. L’innovation n’est donc plus une option, c’est une nécessité qui doit transformer la manière de diriger et d’animer une organisation sportive.

C’est dans cet esprit que les organisations plus matures apprennent à travailler avec des start-ups. Chelsea FC et le FC Bayern Munich organisent des hackathons tandis que l’OM organise un concours de start-ups avec 100K€ à la clef.  La FFF a récemment signé un partenariat business avec My Coach pour déployer rapidement et à moindres coûts une solution destinée à ses entraineurs. D’autres comme Arsenal FC et le Benfica Lisbonne incubent des start-ups alors que la franchise de NFC San Francisco 49ers va jusqu’à prendre des participations minoritaires dans Kenzen afin de servir ses intérêts stratégiques et financiers. De tels investissements peuvent être réalisés via un fonds interne dédié ou bien externalisés à une société de gestion, quitte à être regroupés avec ceux d’autres organisations sportives.

 

FFF Kickoff LeRegard MawenziPartners

   

Découvrez l'ensemble des analyses de Mawenzi Partners sur L'innovation dans le sport ici

Mawenzi Partners cabinet de conseil en stratégie et organisation

 
 
 

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 01

    Jan. 2017

Toute l’équipe de Mawenzi Partners vous souhaite une belle et heureuse année 2017

cross-Arrow Icon

Toute l'équipe Mawenzi vous souhaite une belle année 2017

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 28

    Oct. 2016

Mawenzi Partners au Forum Conseil d'HEC Paris 2016

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sera présent au Forum Conseil HEC 2016 le 4 novembre 2016 afin de présenter le cabinet, ses offres de stage et de CDI. Venez rencontrer les consultants qui vous feront découvrir le conseil selon Mawenzi Partners et les coulisses du cabinet.

Rejoignez-nous
Mawenzi  recherche  des  candidats  motivés,  possédant  les  qualités  qui  leur  permettront  d’être  reconnus  par  le  client comme apporteurs de valeur ajoutée avec une honnêteté intellectuelle :
− Capacité d’analyse et de synthèse
− Rigueur et exigence
− Engagement et esprit d’équipe
− Esprit d’initiative

Nous  recherchons  des  profils  à  la  fois  de  consultants  de  haut  niveau  et  d’entrepreneurs  ayant  envie  de  participer au développement d’un jeune cabinet de conseil en pleine croissance.

Evolution de carrière
Le  candidat  retenu  pour  un  stage  ou  une  embauche  en  CDI  «  analyste  »  sera  intégré  en  tant  que  consultant  aux équipes de Mawenzi. Selon  les  missions,  le  candidat  sera  amené  à  intervenir  directement  auprès  de  nos  clients,  encadré  par  un  manager et/ou un Partner ; et à travailler au bureau sur des problématiques d’études de marché, de chiffrages d’opportunité, de
recherche marketing etc...
Le candidat pourra également participer au développement interne du cabinet (développement d’outils du consultant, développement interne, RH...).

Processus de recrutement
3 ou 4 entretiens avec étude de cas en fonction du poste visé (stage ou CDI de consultant en stratégie).

Contacts de recrutement
Boris Imbert - Associé.
Envoyer CV et lettre de motivation par mail à recrutement at mawenzi-partners.com ou sur notre page Recrutement.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 26

    Oct. 2016

Stage designer/graphiste (stage de 4-6 mois)

cross-Arrow Icon

Pour accompagner son développement et développer la culture visuelle au sein de l’ADN de Mawenzi Partners, Mawenzi Partners propose une offre de stage Designer/ Graphiste de 4 à 6 mois à partir de début 2017.

Nous recherchons des profils créatifs à la fois de graphistes / designers et d’entrepreneurs ayant envie de participer au développement d’un cabinet de conseil en pleine croissance. Le candidat retenu pour un stage sera intégré en tant que « designer » aux équipes de Mawenzi.

Le candidat sera amené à intervenir, briefé et accompagné par un consultant, sur des projets divers :

•    Missions auprès de nos clients (mise en forme de présentations COMEX, support sur travaux créatifs et ateliers participatifs, etc.)
•    Sujets de communication externe (création d’invitation à des événements clients et d’annonces pour les relations écoles)
•    Points de vue thématiques et sectoriels à destination de nos clients et prospects (design de publications, infographies, points de vue, etc.)
•    Demandes internes ponctuelles en fonction de la motivation (participations aux chantiers de développement internes du cabinet)

Pour plus de renseignements, sur notre page Recrutement

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 06

    Oct. 2016

Mawenzi Partners au Forum conseil 2016 de l’Essec

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sera présent au Forum Conseil de l’Essec le jeudi 13 Octobre de 14h à 17h30.
Vous pourrez échanger sur notre stand avec nos consultants pour découvrir Mawenzi Partners et ses opportunités de stages et de CDI.

Rejoignez-nous
Mawenzi  recherche  des  candidats  motivés,  possédant  les  qualités  qui  leur  permettront  d’être  reconnus  par  le  client comme apporteurs de valeur ajoutée avec une honnêteté intellectuelle :
− Capacité d’analyse et de synthèse
− Rigueur et exigence
− Engagement et esprit d’équipe
− Esprit d’initiative

Nous  recherchons  des  profils  à  la  fois  de  consultants  de  haut  niveau  et  d’entrepreneurs  ayant  envie  de  participer au développement d’un jeune cabinet de conseil en pleine croissance.

Evolution de carrière
Le  candidat  retenu  pour  un  stage  ou  une  embauche  en  CDI  «  analyste  »  sera  intégré  en  tant  que  consultant  aux équipes de Mawenzi. Selon  les  missions,  le  candidat  sera  amené  à  intervenir  directement  auprès  de  nos  clients,  encadré  par  un  manager et/ou un Partner ; et à travailler au bureau sur des problématiques d’études de marché, de chiffrages d’opportunité, de
recherche marketing etc...
Le candidat pourra également participer au développement interne du cabinet (développement d’outils du consultant, développement interne, RH...).

Processus de recrutement
3 ou 4 entretiens avec étude de cas en fonction du poste visé (stage ou CDI de consultant en stratégie).

Contacts de recrutement
Boris Imbert - Associé.
Envoyer CV et lettre de motivation par mail à recrutement@mawenzi-partners.com

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 12

    Sep. 2016

Pour la rentrée, découvrez ou redécouvrez Le Regard #11 La Messagerie sorti en juillet dernier

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners vous propose en cette rentrée de lire ou relire son Regard #11 La Messagerie. La période de Noël arrive déjà à grand pas pour les fabricants et les transporteurs affutent déjà leurs plans pour cette période très importante de l’année afin de livrer les magasins et les particuliers. Afin de comprendre ce secteur en plein bouleversement, découvrez Le Regard #11.

Mawenzi Partners vous propose en cette rentrée de lire ou relire son Regard #11 La Messagerie. La période de Noël arrive déjà à grand pas pour les fabricants et les transporteurs affutent déjà leurs plans pour cette période très importante de l’année afin de livrer les magasins et les particuliers. Afin de comprendre ce secteur en plein bouleversement, découvrez Le Regard #11 dans notre rubrique Nos Publications.http://www.mawenzi-partners.com/index.php/notre-actualite/nos-publications

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 02

    Sep. 2016

Mawenzi Partners lance son nouveau site internet !

cross-Arrow Icon

En rupture avec les codes en vigueur, ce site propose aux visiteurs une expérience unique de découverte de Mawenzi Partners sous la forme d’une invitation au voyage : l’ascension du Kilimandjaro, en passant par le Mawenzi - camp de base du Kilimandjaro - et les 4 offres du cabinet, emmène tous les aventuriers vers les sommets de la croissance !

Une fois l’ascension terminée, le visiteur pourra approfondir sa connaissance de Mawenzi Partners à travers son identité, ses secteurs d’intervention, la vie et la carrière de ses consultants, ses offres de recrutement et ses publications.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 25

    Juil. 2016

Le Regard #11 – Messagerie

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #11- La Messagerie

"Il y a un an, la liquidation judiciaire de MoryGlobal était prononcée mettant fin à une succession de redressements et laissant sans emploi 2150 personnes. Le groupe issu de la fusion de Mory et Ducros, deux entreprises déjà en difficulté, n’est jamais parvenu à devenir rentable..."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 21

    Mai. 2016

Séminaire en Islande

cross-Arrow Icon

La Terre de glace, traduction littérale de l'Islande, fut à l'honneur du séminaire de Mawenzi Partners pour cette édition 2016. Paysages sompteux et dépaysants, randonnée, plongée et découverte des sources d'eaux chaudes ont permis aux consultants Mawenzi de découvrir la diversité de l'Islande et ont contribué à la réussite du séminaire.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 15

    Jan. 2016

Le Regard #10 – L'économie collaborative

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #10 - L'économie collaborative.

"En 2015, Airbnb totalise en moyenne 425 000 nuitées par jour dans le monde, soit 20% de plus que la chaine Hilton. A l’origine, la plateforme proposait une alternative originale et plutôt sommaire à l’offre hôtelière classique : la plupart des hôtes transformaient un coin de leur appartement en Air Bed & Breakfast (Airbnb) – un matelas gonflable et un petit déjeuner. La tête de proue de l’économie collaborative, qui ne possède aucun appartement, est aujourd’hui valorisée à 22,6 milliards d’euros, soit presque autant que Hilton (24,6 Md €)..."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 02

    Jan. 2016

Promotion de Benjamin Linage au poste de directeur chez Mawenzi Partners

cross-Arrow Icon

Séduit par l’idée de rejoindre une structure jeune, agile, dynamique et ambitieuse, Benjamin rejoint Mawenzi Partners en avril 2013. Auparavant, Benjamin a travaillé 6 ans dans le conseil en stratégie et organisation.

Nous le félicitons pour ce nouveau poste et nous réjouissons des nouveaux challenges à effectuer ensemble.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 01

    Jan. 2016

Toute l’équipe de Mawenzi Partners vous souhaite une belle et heureuse année 2016

cross-Arrow Icon

Chaque année, la cordée Mawenzi Partners s’agrandit… et vous souhaite une excellente année 2016

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 05

    Nov. 2015

Mawenzi Partners présent au Forum Conseil d’HEC

cross-Arrow Icon

Afin de mieux se faire connaître auprès des étudiants de Jouy-en-Josas, Mawenzi Partners était au Forum Conseil d’HEC avec ses consultants. Ceux-ci ont été ravi de répondre à toutes questions sur Mawenzi Partners et le conseil. Mawenzi Partners a pu présenter ses offres de stage et de CDI aux nombreux étudiants intéressés par le cabinet.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 30

    Oct. 2015

Le Regard #9 – La transformation des organisations sportives

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #9 - La transformation des organisations sportives.

"Le sport, comme toutes les organisations aujourd’hui, est confronté à de multiples bouleversements qu’il faut savoir intégrer dans le cadre d’un projet long terme. La définition et la conduite d’un projet de transformation dans le sport requièrent une expertise de ce secteur où l’émotion rivalise avec le business et une méthodologie rigoureuse pour fédérer, autour d’une vision commune, des compétences très diverses."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 14

    Oct. 2015

Mawenzi Partners au Forum Entreprise 2015 de l’ESCP

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners était présent à l’ESCP le 14 Octobre 2015 afin de se présenter aux étudiants des différentes années et programmes de l’ESCP. Mawenzi Partners a pu répondre à toutes les questions sur le cabinet, pourquoi le nom Mawenzi, son positionnement et présenter ses offres de stage ou de CDI.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 01

    Oct. 2015

Karine Duchatel nous rejoint comme directrice

cross-Arrow Icon

Karine Duchatel rejoint Mawenzi Partners pour renforcer l’accompagnement des CODIR dans le pilotage de la transformation des entreprises.

Diplômée de l’ESSEC et disposant de 20 ans d’expérience sur les programmes de transformation et le coaching de dirigeants, Karine garantira l’alignement de l’organisation avec la stratégie de l’entreprise.

Elle accompagnera les équipes clients dans la mise en œuvre des plans de transformation en s’appuyant sur son expertise de gestion du changement et sur ses compétences de coaching (dirigeants et équipes).

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 06

    Juil. 2015

Garden Party des 4 ans de Mawenzi

cross-Arrow Icon

Clients, partenaires et amis de Mawenzi ont participé à notre Garden Party, célébrant à la fois notre emménagement rue de Madrid et les 4 ans de Mawenzi. La bonne humeur générale fut au rendez-vous dans une ambiance très « Mawenzi », pour cette soirée qui fut un grand succès !

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 03

    Juin. 2015

Le Regard #8 – L’expérience client multicanal

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #8 - L’expérience client multicanal.

"Allez interroger, dans un élan de curiosité, 10 utilisateurs d’Apple en leur demandant ce qu’ils préfèrent dans leur interaction avec la marque et vous obtiendrez sûrement… 10 réponses différentes. Peu surprenant, chacun aura vécu à sa manière son « expérience client ». Si on définit l’expérience client comme « la somme des sentiments et émotions ressentis par un client avant, pendant et après un achat, quel que soit le canal choisi », son enchantement est surtout la combinaison complexe d’éléments très factuels, concrets et l’imaginaire, l’intangible. De l’introduction du digital à la donnée de masse (Big Data) en passant par le multicanal, le besoin premier est celui de la cohérence pour un client de moins en moins amnésique, de moins en moins compartimenté, et de moins en moins profane. Chaque nouveau manquement dans sa relation avec une marque constitue une entaille supplémentaire dans le contrat implicitement passé entre ces deux parties prenantes… jusqu’à sa rupture."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 26

    Mar. 2015

Guillaume Tellier rejoint Mawenzi Partners

cross-Arrow Icon

Après 9 ans de conseil en stratégie, Guillaume Tellier rejoint l'aventure Mawenzi au poste de manager.
Nous lui souhaitons bienvenue chez Mawenzi Partners.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 16

    Mar. 2015

Séminaire en Laponie Finlandaise

cross-Arrow Icon

Les consultants de Mawenzi Partners sont partis dans des horizons glacés pour le séminaire annuel tant attendu de Mawenzi. Cette année la Laponie Finlandaise a donc accueilli les consultants et leur a permis de découvrir ses paysages et étendues glacées. Le séminaire fut encore une fois une réussite.

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 16

    Mai. 2014

Le Regard #7 – Le Gaz de Schiste

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #7 - Le Gaz de Schiste.

"En 2020, les Etats-Unis auront gagné leur indépendance énergétique grâce à la croissance de sa production de gaz naturel, qui reposera à plus de 50% sur le gaz de schiste. Les impacts sont économiques avec la création d’emplois et la baisse du prix de l’énergie sur un sol américain qui gagne en attractivité pour l’industrie. Ils sont potentiellement géopolitiques avec un changement dans les rapports de force des relations commerciales entre les états. Ils sont également potentiellement écologiques puisque d’un côté les technologies d’extraction actuelles présentent un risque sur l’environnement, et d’un autre côté ce gaz dit « non conventionnel » permet de réduire la consommation de charbon, énergie polluante par excellence…

Depuis de nombreuses années économistes et écologistes se déchirent sur la réalité de ces impacts, et la production du gaz de schiste relève désormais purement et simplement de la décision politique nationale.

Quel est donc finalement l’enjeu du gaz de schiste ? La révolution que connaissent les Etats-Unis est-elle reproductible ailleurs ? Faut-il diaboliser définitivement ce gaz non conventionnel ? Doit-on investir dans la R&D sur de nouvelles technologies d’extraction au risque de retarder l’émergence des énergies renouvelables (certes vertes mais chères) ? Qui a le plus intérêt à se lancer dans l’extraction du gaz de schiste, et avec quelles conséquences ?

Pour toujours mieux accompagner ses clients dans la prise en compte des transformations de leur marché, Mawenzi Partners a posé son Regard sur ce bouleversement énergétique, économique, politique et technologique"

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 20

    Nov. 2013

Le Regard #6 – Social TV : les réseaux sociaux sont-ils en passe de sauver la télévision ?

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #6 - Social TV : les réseaux sociaux sont-ils en passe de sauver la télévision ?

"Au cours de l’année 2013, on estime à 55 millions le nombre de commentaires postés autour des programmes TV sur Twitter en France, et à 54 millions celui des conversations Facebook liées à la diffusion du Superbowl aux Etats-Unis. Ces chiffres, bien qu’impressionnants, ne sont pourtant qu’une facette du phénomène de la Social TV. Echanges et recommandations autour des programmes, « gamification » et mise à disposition de services ludiques, personnalisation et mise à contribution des téléspectateurs dans la création des programmes… La Social TV regroupe toutes les initiatives et technologies qui enrichissent l’expérience multimédia par la communication et l’interaction sociale.

Pour comprendre le fonctionnement actuel de la Social TV et le futur de la relation entre groupes audiovisuels et acteurs digitaux, Mawenzi Partners s’associe avec Focusmatic, entreprise spécialisée dans l’agrégation en temps réel de données digitales. Via l’étude quantitative de plusieurs millions de contenus digitaux, et fort de 15 ans d’expérience dans les secteurs de l’audiovisuel et des télécommunications, le cabinet livre son analyse sur le nouveau paysage de la diffusion télévisée."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 16

    Avr. 2013

Le Regard #5 – Analyse des drivers de l’économie numérique

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #5 - Analyse des drivers de l’économie numérique

"Développement voire explosion de l’internet mobile, généralisation des « box multifonctions » et du modèle triple puis quadruple play… Le monde du numérique, plus que n’importe quel autre, a connu d’immenses évolutions au cours des 15 dernières années !

A l’occasion des 15 ans de la promotion 98 de « Télécom ParisTech »,  de grands dirigeants représentant toutes les dimensions du secteur du Numérique (Opérateurs Télécoms, Opérateurs de services, Groupe Média, Investisseurs, Constructeurs, Régulateurs, Enseignement) ont été interviewés pour apporter leur point de vue sur les bouleversements passés du monde du Numérique et sur ses perspectives. Un film a été réalisé à partir de ces interviews par quatre camarades de promotion, et ses différents chapitres seront prochainement consultables en streaming sur notre site.

Quels drivers façonneront le monde numérique de demain ? Qui seront les acteurs gagnants de la chaîne de valeur ? Avec quels impacts sur les autres secteurs de l’économie ? Pour évoluer vers quels nouveaux écosystèmes ?

Appuyés par ces regards d’experts, Mawenzi Partners pose son Regard sur les fondamentaux de la révolution numérique, aujourd’hui et demain."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 26

    Oct. 2012

Le Regard #4 – Comment optimiser sa stratégie marketing et commerciale auprès de la cible des professionnels ?

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #4 - Comment optimiser sa stratégie marketing et commerciale auprès de la cible des professionnels?

"Création d’une banque de jeunesse pour permettre aux jeunes de financer leur projet de création d’entreprise, mise en place de taux d’imposition différents selon la taille des sociétés, instauration d’un crédit d’impôt innovation… Les propositions en faveur des TPE se sont multipliées pendant la période électorale tandis que des mesures pénalisant les groupes du CAC 40 ont vu le jour : augmentation du taux d’imposition effectif des grands groupes à 35%, encadrement de la rémunération des dirigeants… La mode du « Bigger is better » semble aujourd’hui bien révolue. Aujourd’hui, les vertus des petites entreprises en tant qu’unités de production sont souvent vantées (flexibilité, adaptabilité, efficacité,…) mais comment sont-elles considérées en qualité de clientes ?

En temps de crise et face à la saturation du marché des particuliers, les petites entreprises offrent des débouchés non négligeables. Les « professionnels », définis comme les entreprises comprenant entre 0 et 9 salariés, représentent en effet 94%[1] du nombre total d’entreprises en France. Le potentiel de cette cible réside à la fois dans sa taille mais également dans son comportement, proche de celui du grand public, mais associé à un revenu significativement plus élevé.

Cette clientèle, à mi-chemin entre les traditionnels segments « Grand Public » et « Entreprises », regroupe une multitude de professions (artisans, commerçants, professions libérales…) et des secteurs très variés (hôtellerie, santé, BTP, commerce, transports…). Cette hétérogénéité rend les clients professionnels difficiles d’accès et potentiellement couteux à aborder. Ainsi, jusqu’à aujourd’hui, les entreprises ont bien identifié ce segment de marché comme un segment à adresser de manière spécifique mais leurs stratégies apparaissent encore expérimentales.

Qui sont donc les clients professionnels et quelles sont les stratégies marketing et commerciales adoptées par les entreprises à destination de cette cible de clients ? Pour y répondre, un benchmark des pratiques multisectorielles vis-à-vis de cette population ainsi que 10 années d’expérience sur cette cible de clients nous ont permis de dégager les deux principales stratégies mises en œuvre aujourd’hui et nous ont aidé à réfléchir aux facteurs clés de succès nécessaires à la construction du meilleur mix marketing à destination de ce segment."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

 

[1] Insee janvier 2010, REE (Répertoire des Entreprises et des Établissements – Sirene)

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 20

    Sep. 2012

Le Regard #3 – L’intimité client des marques passe aussi par les distributeurs

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #3 - L’intimité client des marques passe aussi par les distributeurs

"Multipliées par 5 depuis 2005, les ventes de produits et services en ligne ont atteint en 2011 près de 39Md€ en France. Elles ne se limitent plus seulement au tourisme et aux services mais désormais aux biens de consommation (maison, voiture, alimentation, …), représentant plus de 5% du commerce de détail.

Leur impact sur le consommateur est certain, sans parler du pouvoir d’information des sites web et réseaux sociaux. Sollicité sur plusieurs fronts, ayant accès à de nombreux canaux de distribution, le comportement d’achat est en mutation : le consommateur est plus exigeant, conscient des alternatives ; il sera aussi plus sensible aux attentions personnalisées des distributeurs qui occupent une place de plus en plus décisive dans son parcours d’achat et dans la prescription des marques. Les nouveaux comportements urbains, avec une réduction  des trajets en voiture et la recomposition des foyers, ont en effet redistribué les cartes des enseignes de distribution. La proximité prend le pas sur la distribution de masse. Les hypermarchés ont perdu en puissance au profit de magasins plus urbains et spécialisés, plus propices à la mise en valeur des marques.

Déjà très actives pour répondre aux attentes des consommateurs et créer avec eux une relation de proximité (communication ciblée, site Internet, réseaux sociaux, …), les marques doivent également coordonner cette politique dans des points de vente en pleine évolution. Il devient alors essentiel,  à l’image de ces initiatives prises en B2C, de disposer d’une réelle stratégie d’intimité client, auprès des distributeurs cette fois-ci, en prenant en compte leurs problématiques et enjeux. Par ailleurs, à entendre Jacques-Antoine Granjon, fondateur émérite de Vente Privée, les pure players du e-commerce ne pourront pas longtemps exister sans un réseau de points de vente en propre, qui devient donc l’actif clé sur la chaîne de la valeur de la distribution… N’est-il pas temps de s’occuper de cet actif ?

Quels sont alors les facteurs clés de succès d’une intimité client réussie avec ses distributeurs ? Quelles règles respecter ? Comment à la fois promouvoir ses valeurs et sa vision tout en répondant aux exigences de ce type particulier de client afin de le fidéliser ?

Focalisé sur le champ du marketing et du commercial, Mawenzi Partners s’attache à répondre à ces questions en intégrant dans les plans de développement de ses clients ce maillon essentiel de la relation client. Partie intégrante de l’écosystème marque / distributeur / client, le distributeur mérite un plan marketing à lui tout seul !"

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 17

    Fev. 2012

Le Regard #2 – La croissance peut-elle être durable sans sens ?

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #2 - La croissance peut-elle être durable sans sens ?

"Chaque jour, en Afrique, une gazelle se réveille. Elle sait qu’elle doit courir plus vite que le lion le plus rapide, sinon elle sera tuée. Chaque matin, un lion se réveille. Il sait qu’il doit courir plus vite que la gazelle la plus lente, sinon il mourra de faim. Peu importe que tu sois une gazelle ou un lion, quand le jour se lève, il vaut mieux courir, et courir plus vite qu’hier, car sinon tu vas mourir”  Proverbe africain

« La crise que nous traversons est la pire depuis 1929 », « 2012 sera l’année de la décroissance en Europe », « le moral des ménages et des industriels atteint un plancher historique »… les radios nous cueillent à froid tous les matins avec un flot anxiogène et nous prédisent l’apocalypse de la croissance. Pas de croissance, et alors ? Finalement pourquoi croître ? La question est osée, voire iconoclaste pour un cabinet de conseil en Stratégie et Organisation focalisé sur les projets de croissance. Pourtant cette question est légitime. Qu’est-ce qui pousse les entreprises à croître en permanence ? Ne pourrait-on pas imaginer un modèle de stagnation, une fois un certain niveau de richesses atteint ? Comme le montre ce proverbe africain, la nature nous enseigne que la croissance et le développement sont nécessaires à la survie de l’espèce, mais cela est-il aussi vrai pour une entreprise ? Une entreprise n’est pas une gazelle et même si elle cherche parfois à se comporter comme un lion, comprendre pourquoi elle croît n’est ni évident ni immédiat. Et même si la croissance est nécessaire, toutes les « croissances » ne sont pas équivalentes.

Après plusieurs années de conseil dédiées aux problématiques de croissance, les associés du cabinet Mawenzi Partners ont acquis la conviction que la croissance des entreprises est fortement liée à leur « sens » et que les stratégies de croissance qui réussissent passent par la compréhension, la formalisation et la communication de la raison d’être de l’entreprise afin de construire i/ une vision stratégique pertinente et opérable et ii/ un cadre de développement de cette stratégie qui lui soit propre. Tout l’enjeu est alors, pour une entreprise, de déterminer son sens… et de s’y tenir pour l’ensemble de ses projets de croissance.

Le sens aide à créer une vision commune et pertinente, une identité collective, une raison d’être partagée par tous et un sentiment d’appartenance qui peut favoriser l’esprit d’équipe, la motivation et l’efficacité. L’entreprise guidée par le sens envoie donc un signal fort aux consommateurs, aux politiques, aux partenaires stratégiques et financiers sur son identité et ses aspirations, et joue alors pleinement son rôle de moteur économique et social.

2012, et ses difficultés économiques annoncées, serait-elle paradoxalement la bonne année pour que les entreprises retournent à l’essentiel, c’est-à-dire connaissent leur sens et s’en servent pour construire une croissance qui s’appuie sur des fondamentaux solides et leur permette de durer ?"

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
  • ACTU
  • 18

    Oct. 2011

Le Regard #1 – Quels nouveaux enjeux pour le marketing bancaire ?

cross-Arrow Icon

Mawenzi Partners sort Le Regard #1 - Quels nouveaux enjeux pour le marketing bancaire ?

"L’été 2011 aura été très mouvementé pour les banques françaises. Le 15 juillet celles-ci passaient avec succès les « stress tests » imposés par l’Autorité Bancaire Européenne pour vérifier leur capacité de résistance à des scénarios de crise. Pourtant deux mois plus tard, Moody’s dégradait la note du Crédit Agricole et de la Société Générale, en raison d’une exposition jugée trop importante à la dette grecque et au ralentissement de l’économie américaine, entraînant une chute des valeurs bancaires sur les marchés financiers (jusqu’à près de 64% de chute pour la Société Générale).

Ce paradoxe illustre bien la situation de crise et d’instabilité que traverse actuellement l’industrie bancaire. Une crise de liquidités tout d’abord. La méfiance et la frilosité dominent les marchés et les relations interbancaires. Les banques, doutant de la capacité des unes et des autres à surmonter la crise, rechignent à se prêter entre elles. Ainsi en août 2011, les dépôts à la BCE ont parfois atteint près de 200 milliards d’euros par jour, soit le niveau de 2008, les banques préférant y placer leurs surplus malgré une faible rémunération (0,75%).

Cette situation impacte ainsi directement l’octroi de crédit et l’image auprès des consommateurs. Elle débouche inévitablement sur une seconde crise, de confiance des clients cette fois. L’injection de fonds publics dans les banques et l’effondrement du mythe du « too big to fail », associés au resserrement du marché du crédit ont considérablement écorné l’image des banques. Seulement 15% des Français recommanderaient leur banque à un proche, et 43% font encore confiance aux banques, un des plus bas taux d’Europe.

Cette double crise intervient au moment où l’industrie bancaire est confrontée à trois grands bouleversements amenés à impacter durablement leur relation client.

    Un bouleversement réglementaire tout d’abord avec la mise en place à l’horizon 2019 de la convention Bâle III qui, en rehaussant le ratio de liquidité imposé aux banques et le risque de certains types de dépôts, va redessiner la gamme des produits d’épargne que les banques proposent à leurs clients et modifier la politique commerciale de celles-ci.
    Un bouleversement technologique ensuite, avec l’essor des EME (Etablissements de Monnaie Electronique) qui,  profitant des évolutions technologiques et législatives, vont s’imposer comme des acteurs incontournables du paiement par internet et mobile, faisant craindre aux banques une désintermédiation inédite et préjudiciable.
    Un bouleversement sociétal enfin, issu des nouveaux comportements des utilisateurs pour lesquels les réseaux sociaux et le partage en ligne sont omniprésents au quotidien. Il en découle une attente envers leur banque d’une relation et de produits moins formels incluant une dimension communautaire, dynamique et participative.

Comment intégrer ces bouleversements dans la stratégie commerciale et marketing  des acteurs bancaires ? Anticiper et comprendre  les nouveaux enjeux de l’industrie bancaire permettra de dessiner les contours de la « banque de demain » et rétablir la confiance du client, mais également des marchés."

Vous pouvez retrouver l'intégralité de celui-ci dans notre espace Nos Publications ou sur notre page Linkedin

LIRE LA SUITEright-arrow
FaLang translation system by Faboba